Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Les péages urbains devraient apparaître en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les péages urbains devraient apparaître en France

La Commission Mixte Parlementaire (CMP) œuvrant sur le projet de loi Grenelle 2 vient de se prononcer pour ouvrir la France aux péages urbains. Si dans le projet initial, cette disposition n’était pas prévue, 10 des 14 parlementaires (7 députés et 7 sénateurs) de la CMP se sont prononcés en sa faveur. Toutefois, il s’agirait d’une phase expérimentale, réservée aux seules agglomérations volontaires de plus de 300 000 habitants. La mise en place du péage serait également conditionnée à une enquête publique et à l’existence ‘d’un minimum d’infrastructures de transports en commun’.

Pour devenir effectif, il faut que le texte Grenelle 2 finalisé par la CMP soit voté par le Sénat et l’Assemblée nationale, respectivement les 28 et 29 juin prochains.

Rappelons que la première ville à s’être dotée d’un péage urbain a été Singapour, en 1975. Depuis, le procédé a fait des émules avec Berlin, Dublin, Londres, Melbourne, Milan, Oslo et Stockholm, pour citer les villes les plus importantes. Jusqu’à présent, partout où l’expérience a été initiée, elle a perduré … En France, la première ville à l’adopter pourrait être Lyon, cette dernière ayant communiqué en ce sens en août 2008.

Officiellement, ces péages urbains sont mis en place pour décongestionner et fluidifier les centres des villes, lutter contre la pollution atmosphérique, favoriser les transports en commun et améliorer le cadre de vie global. Les retours sur expérience montrent que l’argument économique a un impact concret. On constate ainsi une baisse de la circulation de 21 % à Londres, 10 à 15 % à Stockholm et jusqu’à 75 % à Singapour. La qualité de l’air n’est pas en reste. A Londres, les émissions de CO2 auraient chuté de 16 %, tandis qu’à Stockholm la baisse varie entre 9 et 14 % selon les quartiers concernés. Parallèlement, quelle que soit la ville, la baisse de trafic entraîne un impact positif sur les transports en commun avec une régularité et une fréquentation en hausse.

Cela dit, si le péage urbain semble remplir les objectifs qui lui sont assignés, soulignons qu’il participe un peu plus à la privatisation de l’espace urbain. Après les logements hors de prix en centre-ville, il renforce un modèle qui rend l’espace urbain encore un peu plus inaccessible aux revenus les plus bas…

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 juin 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
archit
19 juin 2010 - 0 h 00 min

après la taille (TVA)
la Gabelle (CSG/RDS)
voici à nouveau l’octroi,
et le monde occidental s’enfonce à nouveau dans le moyen-âge, les siècles de l’obscurantisme,
avec comme corollaire la montée des bigotteries
sanglantes monothéistes notamment.


serilynpayne
19 juin 2010 - 0 h 00 min

une taxe de plus … si le Grenelle c’est seulement ça !!


marseille42
20 juin 2010 - 0 h 00 min

D’accord avec Archit et avec la dernière phrase de l’article: bientôt les villes seront fermées aux pauvres (ex classes dites moyennes) et réservées aux entreprises tertiaires, aux commerces de luxe et aux riches. Des moyens simples de réduire la circulation dans les villes existent: parkings obligatoires en périphérie (tout contrevenant devant payer une très forte amende), navettes fréquentes gratuites vers les différents quartiers citadins, voies de circulation réservées aux services de secours ou de sécurité, transports en commun, livraisons le soir tard ou le matin très tôt…, voies piétonnières où déambuler agréables, bien achalandées et attractives au contraire de centres commerciaux impersonnels qui défigurent l’entrée de toutes les villes françaises. Les achats lourds ou encombrants seront livrés ultérieurement à moins que des véhicules utilitaires électriques mis à disposition des acheteurs ne permettent de les acheminer jusqu’aux parkings périphériques. Et ceux qui habiteront encore en ville? Ce seront les plus riches: circulation strictement réglementée avec carte de « citadin » obligatoire payante.


zygo
20 juin 2010 - 0 h 00 min

Cet acharnement contre les voitures me semble avoir deux effets pervers contre les gens comme moi qui ne prennent quasiment que les transports en commun et qui sont piétons le reste du temps: au moins à Paris on voit proliférer les scooters qui ne se privent pas de privatiser les trottoirs en y roulant et en y stationnant , ce que ne peuvent pas faire les voitures. Par ailleurs la diminution des automobilistes induit une augmentation de la fréquentation des transports en commun qui sont déjà saturés. Je préfère des gens en voiture que des voyageurs en plus dans le métro. Pour les bus on a ennuyé les automobilistes avec des couloirs de bus qui sont … vides de bus.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS