Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Les députés adoptent la loi « Abeille » pour limiter les ondes électromagnétiques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Les députés adoptent la loi « Abeille » pour limiter les ondes électromagnétiques

antennes relais sur bâtiment pour téléphones mobiles

antennes relais sur bâtiment

Alors que les faisceaux d’ondes électromagnétiques dans lesquels nous « baignons » sont chaque jour un peu plus présents, notamment avec le déploiement de la 4G pour les téléphones mobiles, la France vient de se doter d’une loi visant à encadrer notre exposition à ces ondes.

Attendue depuis plusieurs années, la loi Abeille, du nom de la députée écologiste qui l’a initiée, est le premier texte à tenter d’encadrer le développement des ondes électromagnétiques au travers du principe de précaution. Le résultat est assez mitigé, avec un texte fort peu contraignant faisant figure de compromis entre les partisans d’un encadrement strict de ces ondes et les opposants à tout encadrement réglementaires.

Ainsi, la principale disposition du projet de loi initial, visant à abaisser les valeurs limites d’exposition des individus à 0,6 V/m, face à une exposition moyenne actuelle de 1 V/m, a disparu, le texte voté ne comportant aucune limite en la matière.

Face à cette disparition de toute limite d’exposition, la loi propose des « points atypiques », définis comme « les lieux où le niveau d’exposition du public aux champs électromagnétiques dépasse substantiellement celui généralement observé à l’échelle nationale », soit un niveau d’exposition supérieur à 6 V/m pour l’Agence Nationale des Fréquences (AFNR). Objets d’un recensement annuel par cette agence, ces lieux devront être traités par les opérateurs de téléphonie mobile dans un délai de six mois, sous réserve de « maintenir la couverture et la qualité des services rendus ». De même, il est fait obligation aux opérateurs de téléphonie d’informer les mairies et communautés de communes de toutes nouvelles installations et/ou évolution susceptibles d’avoir un impact sur le niveau des champs électromagnétiques locaux.

Outre ces timides dispositions, les crèches et garderies, qui accueillent des enfants de moins de trois ans, doivent proscrire le wifi au profit des seules liaisons filaires pour faire de ces lieux des espaces préservés, autant que possible, des ondes électromagnétiques. Pour les classes maternelles et primaires, le wifi reste autorisé à la seule condition d’être actif uniquement lors des périodes « d’activités numériques pédagogiques ».

Enfin, il sera désormais interdit de faire de la publicité pour les constructeurs ne fournissant pas une oreillette avec leurs téléphones mobiles. Pour ces derniers, si l’acheteur en fait la demande, le vendeur aura l’obligation de fournir une oreillette filaire, adaptée aux enfants de moins de quatorze ans, pour limiter l’exposition de la tête aux émissions radioélectriques.

Pour mémoire, rappelons que les ondes électromagnétiques sont considérées comme des « cancérogènes possibles » par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 2011. A ce titre, en France, depuis 2013, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande de « limiter les expositions de la population aux radiofréquences – en particulier des téléphones mobiles –, notamment pour les enfants et les utilisateurs intensifs » et de « maîtriser l’exposition générale résultant des antennes-relais » étaient pour le moment resté sans effet.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 janvier 2015 à 04:01

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
DUBAU
31 janvier 2015 - 18 h 49 min

Pour ma part, je regrette encore le manque de courage de nos gouvernants et de ces députés qui ménagent la chèvre et le chou. Merci à ceux-là de faire de nos enfants et petits enfants des surexcités et des distraits. Protégez bien vos amis irrespectueux de la population et du monde animal qui s’enfonce dans une vie de légume, mais ne leur demandez pas par ailleurs qu’ils fassent des efforts pour une vie harmonieuse en société et qu’ils veuillent bien accepter l’éducation civique.


L ‘ Observateur
31 janvier 2015 - 18 h 57 min

On note également des effets négatifs sur les cerveaux des rédacteurs

Par exemple, ici même :

…/…pour faire de ces lieux des espaces préserver
Pour ses derniers, si l’acheteur …/…
…/..étaient pour le moment rester sans effet.


Nicole Sarah Kretchmann
31 janvier 2015 - 21 h 48 min

est-ce que tous ceux qui s’élèvent contre les ondes n’auraient-ils pas la 4 G ?
Perso, je n’ai pas.


BARESS
1 février 2015 - 13 h 16 min

et les produits dits « phytosanitaires » qu’en est-il ??
Il y a plus d’abeilles de campagne que d’abeilles de ville!
alors qu’ils arrêtent leurs délires ( les députés).


venturi
1 février 2015 - 13 h 28 min

Et c’est pas fini! L’immersion forcée dans un réseau d’ondes deviendra t-elle incontournable avec demain la voiture autonome ???? Avec ça, on va pas baigner mais plutôt se noyer dans les flux électromagnétiques. Il serait donc urgent d’être véritablement clair et honnête sur le niveau de nocivité de ce vecteur (de modernité…?). Malheureusement, les enjeux commerciaux risquent d’ensabler longtemps le débat. Comme toujours.


Françoise M
1 février 2015 - 21 h 44 min

Perso, j’avais noté aussi les « fôtes de frape » et perso, j’appelle toujours de préférence du tél fixe vers un autre tél fixe, plutôt que de passer systématiquement par le portable, et je préfère le contact vocal à celui du texto… principe de précaution et d’humanité… et de rapidité aussi!


cassoret
2 février 2015 - 10 h 51 min

Ridicule, inutile. On va entretenir la psychose alors que 95% des expérimentations ne voient aucun lien de cause à effet entre une exposition aux ondes et un éventuel danger sur la santé, et que les 5% d’expérimentations restantes n’ont pas pu être reproduites. L’OMS a classé les ondes sur la même liste que le café et les cornichons, il n’y a qu’un seul produit classé par l’OMS comme non cancérogène. http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/decryptage-ondes-electromagnetiques-l-argumentaire-des-associations-passe-au-crible


Joël Lefèvre
2 février 2015 - 11 h 22 min

Comme on ne mesure que ce que l’on veut bien mesurer, donc sans ouverture d’esprit, on se retrouvera comme avec nos véhicules diesel, on voudra bien nous dire dans quelques années que ,finalement, en mesurant TOUT ce qui est mesurable, on s’est apperçu qu’il y a effectivement des conséquences sur notre santé. Trop tard, le cercle maléfiques tourne et bien difficile de neutraliser la 4G, le Wifi, les compteurs electriques à surveillance, etc. Tout ça parce que tout le monde veut aller plus vite, plus vite sans vrai objectif n’est pas efficace, on le voit bien avec les résultats de notre modèle social et surtout économique actuel .


justin
3 février 2015 - 9 h 28 min

les nouvelles DS proposent des jeux interactifs par wifi à 30 cm des yeux et sur les genoux, dès 6 ans çà marche bien et très captivant. Là, on fait quoi?


Françoise M
4 février 2015 - 22 h 29 min

on boycotte, bien sûr, et on joue dans la nature ou à des jeux de société!!!! Et vive la lecture!!! On peut aussi minuter les jeux vidéos et les doses de wifi…en les faisant pédaler pour avoir l’électricité nécessaire aux appareils, ça démotive pas mal… lol


JM
5 février 2015 - 10 h 57 min

Réponse à Justin, on continue à leur en vendre, C bon pour le commerce !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4921

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS