Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Le séisme de Haïti mis au service du lobby de la corrida
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le séisme de Haïti mis au service du lobby de la corrida

Le précepte selon lequel le malheur des uns fait le bonheur des autres ne semble pas avoir perdu de sa justesse… En illustre le concept relancé par Simon Casas, organisateur de corridas rattaché à la ville de Nîmes, lequel revêt l’appellation pour le moins antinomique de « corrida de bienfaisance ». Faisant appel à une figure vedette du monde de la corrida, le torero Sébastien Castella, cette corrida se revendique comme un acte humanitaire, s’engageant à reverser les recettes récoltées en faveur des sinistrés de Haïti. 

 

Pour Claire Starozinsky (1), fondatrice de l’Alliance anti-corrida, cette manifestation est, en réalité, une opération purement intéressée visant à redorer l’image de l’industrie tauromachique, aujourd’hui en perte de vitesse. En prévision de l’événement nîmois, dont la date est fixée au 13 mai prochain, les taureaux retenus pour le « spectacle » subiront, au préalable, l’amputation à vif de leurs cornes. Mettre de tels procédés au service de personnes qui luttent pour leur survie relève assurément d’une bien cruelle ironie, voire d’un manque de respect face à quelque chose d’aussi précieux que le vivant.

Cécile Cassier
1- Voir notre interview de Claire Starozinsky.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marie
22 janvier 2010 - 0 h 00 min

Je trouve odieux et hypocrite de se servir de la misère des êtres humains pour faire la promotion d’une manifestaton qui, à mon avis est aussi de la destruction, de la mort à vendre …


lupus
23 janvier 2010 - 0 h 00 min

Faut-il être vicelard pour redorer son image de cette façon.


brutus38
24 janvier 2010 - 0 h 00 min

Tout simplement abominable, scandaleux, nous voilà revenus à l’époque des « JEUX » du cirque !!!! Quelle tristesse de voir ce que notre « civilisation » peut faire endurer comme misères à toute cette Nature qui nous entoure et à tout ce qui y vit …


jng
24 janvier 2010 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord sur le fond de l’article ; dommage qu’il soit illustré à la fin par une pub pour une boutique taurine !


taiga
24 janvier 2010 - 0 h 00 min

corrida = hasbeen
corrida = sadisme à ciel ouvert
corrida = exaltation des pulsions bestiales de certains êtres dits « humains »
corrida = torture banalisée d’animaux nés pour vivre libres en troupeaux, de préférence loin des humains.
corrida = spectacle dégradant par excellence, mêmes des femmes y assistent! incompréhensible pour toute personne ayant un minimum d’empathie et de respect de la vie.


carmen
24 janvier 2010 - 0 h 00 min

Le toro n’a pas les cornes amputées; ce sont les vaches d’élevages industriels qui ont perdu les leurs . Si cette manifestation peut rapporter des fonds pour les Haïtiens , une corrida de plus ou de moins … Le top serait une vente aux enchères de la viande ( type vin des Hospices de Beaune ) au profit des éleveurs haïtiens qui ont perdu leur cheptel ou pour monter une ferme modèle pour la production de lait, pourquoi Me Starosisky ne propose-t-elle pas d’action d’aide de ce type ?


gilbert1950
25 janvier 2010 - 0 h 00 min

La corrida n’est pas défendable mais l’homme l’est-il ? Elle n’existe pas depuis si longtemps sans raison !
L’homme ( jeune)se détourne de la corrida qui n’est plus à la mode mème en Espagne . La violence de l’homme est, pourtant, un fait qu’il faut combattre mais comme pour l’eau, il n’est pas bon de monter des digues toujours plus hautes car les inondations ne sont que plus importantes en aval . Il faut des dérivatifs, peut-etre, le virtuel remplacera t’il le réel ? Je crains toutefois que la vie très calibrée et propre n’engendre des comportements et des  » pétages de plombs  » que l’on peut voir au états-unis dans tous les domaines !!
Quand aux cornes coupées, les pauvres vaches n’ont plus les leurs dans beaucoup d’étables et depuis longtemps!
les batailles rassurent et donnent du sens à la vie,je vous souhaite une bonne continuation .


dieselstop
25 janvier 2010 - 0 h 00 min

L’homme est vraiment le pire des animaux peuplant cette pauvre terre et Simon Casas en est un bien sinistre représentant.


revdherbear
29 janvier 2010 - 0 h 00 min

On devrait pouvoir en toute transparence choisir selon sa provenance d’accepter ou pas des fonds de solidarité. Je suis convaincu que les Haïtiens, peuple de culture, héritiers de la douleur infligée par le fort sur le faible, refusearaient de servir par leur sang de faire valoir au bénéfice du sang.


Marie1960
30 janvier 2010 - 0 h 00 min

Tout est discutable mais là il me semble que l’on va un peu trop loin avec cette phrase :
les taureaux retenus pour le « spectacle » subiront, au préalable, l’amputation à vif de leurs cornes.
Avez-vous déjà vu des taureaux sans cornes lors des corrida ?
Pour couper des cornes à un animal on est tenu de l’anesthésier.


Fulbert
30 janvier 2010 - 0 h 00 min

Les tauromachiques s’engouffrent avec précipitation dans le créneau du blanchiment de notoriété par le label humanitaire. Pour pallier la réprobation suscitée par la corrida, on relooke les arènes en Bazar de la Charité. L’affiche dégoulinera de bon sentiments mais sera toujours l’annonce d’une exécution publique assortie de tortures. Souhaitons que les sinistrés d’Haïti aient reçu suffisamment d’aides pour pouvoir se passer de l’argent des massacres.


SYCOMORE
30 janvier 2010 - 0 h 00 min

Monsieur Siimon Casas, gardez votre argent tâché de sang, les Haïtiens n’en veulent pas !


obellaciao
31 janvier 2010 - 0 h 00 min

Proposer la torture d’êtres vivants pour en sauver d’autres? Quelle hypocrisie… La véritable motivation de Casas, nous l’avons tous compris, est celle justifier cette tradition ignoble et malsaine.


nathalie
2 février 2010 - 0 h 00 min

Haïti est une horreur humaine, rien ne l’effacera. Surtout pas une corrida qui rajoutera à la monstruosité de l’homme et à la souffrance de l’animal.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS