Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Le PS préfère dire ‘non à Chirac’ que ‘oui à l’environnement’
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le PS préfère dire ‘non à Chirac’ que ‘oui à l’environnement’



Le 28 février, les 2 assemblées, nationale et sénatoriale, réunies en Congrès à Versailles, vont se prononcer sur le projet de révision constitutionnelle, préalable au référendum sur la constitution européenne, puis sur la Charte de l’environnement qui intègre le principe de précaution. Pour être adopté, chaque projet devra parvenir à la majorité qualifiée des 3/5 des parlementaires, soit 478 élus.

Si le vote de la révision constitutionnelle ne fait aucun doute, il n’en va pas de même pour la charte de l’environnement depuis que les dirigeants du parti socialiste font plus que montrer des réticences, non pas vis-à-vis du texte, mais vis-à-vis de sa présentation simultanée avec la révision imposée par la future constitution européenne.

Officiellement, cette présentation simultanée fait craindre aux socialistes ‘un brouillage’ des projets dans l’opinion publique. Je ne sais pas vous, mais personnellement comme tout Homo sapiens de la rue, j’ai une cervelle qui me permet d’analyser différents projets, et le chiffre ’2′ ne lui pose pas grand problème. Alors pour le parti socialiste, est-ce par crainte de nos capacités intellectuelles ou, comme le déclare un dirigeant du PS, parce que ‘On ne peut pas dire oui à Chirac tout le temps. Il nous offre l’occasion au Congrès de le montrer.’

A entendre la déclaration de J-M. Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, ‘Si les socialistes disent non, je peux vous dire que cette charte ne passera pas et c’est le Président de la République qui en portera seul la responsabilité’ cela ressemble plus à de la ‘basse politique politicienne’ qu’à une crainte concernant la capacité de nos neurones, nous voilà rassurés ! Néanmoins, si en la demeure, je devais me prononcer en faveur de l’un ou l’autre des textes, par honnêteté, je dois reconnaître qu’à l’inverse de la charte de l’environnement, cela me serait difficile pour la constitution européenne, n’ayant eu ni le courage, ni le temps de lire l’intégralité de ce texte plus que volumineux. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir, combien de nos chers élus ont lu ce texte dans son intégralité pour pouvoir en juger en leur âme et conscience… à moins qu’il ne préfère déposer leur cervelle à l’entrée d’un congrès qui va engager, ou non, la France pour des dizaines d’années.

Ceci dit, France nature environnement (FNE) et l’UFC-Que choisir, qui se sont fortement investis dans le soutien à la charte de l’environnement, rappellent que si elle n’est pas parfaite, elle est de nature à apporter une avancée marquante en faveur de la protection de notre environnement et qu’à ce titre, elle ne doit pas faire l’objet d’une récupération politicienne ou d’un clivage déplacé. Ainsi, les 2 fédérations ajoutent ‘En prenant la responsabilité délibérée de faire échouer sa validation en Congrès, le parti socialiste ne mettrait pas le Président de la République en difficulté mais bien la protection de l’environnement elle-même, dans un contexte déjà hostile au regard d’un budget de l’environnement très faible et de plus, victime du gel budgétaire.’

Par finir, les 2 organismes font une analyse qui n’est pas sans intérêt avec un parallèle entre le traitement de la constitution et celui de la charte : ‘Le texte n’est pas parfait, critiquable en certains points, mais consacre une avancée : voilà ce qui amène après consultation interne les socialistes à appeler à voter oui à la constitution européenne. Ne voulant pas susciter d’amalgame et entrer à cette occasion dans cet autre débat, nous constatons néanmoins que les mêmes constats n’entraînent pas la même conclusion…’.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS