Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Le plus vieux poisson du monde menacé par un projet portuaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le plus vieux poisson du monde menacé par un projet portuaire

En Tanzanie, une population de Cœlacanthe, un très rare poisson préhistorique, est menacée par le projet de construction d’un port dans la baie de Mwanbani. Ce projet datant des années 70 a été remis au gout du jour suite à un financement accordé par la coopération chinoise d’après Nature News. Pour l’ONG environnementale, Tanzania Natural Resource Forum, la construction de ce nouveau complexe portuaire est, non seulement, complètement inutile (des installations maritimes proches ne travaillent déjà qu’à 50% de leurs capacités) mais, surtout, présente des risques pour ce poisson, unique en son genre.

Le Cœlacanthe est en effet une fantastique espèce. Pouvant vivre jusqu’à 100 ans, caché dans les eaux profondes, cet animal est un fossile vivant. Il a très peu évolué depuis 400 millions d’années et ressemble totalement aux ancêtres aquatiques des vertébrés actuels. Alors qu’on croyait l’espèce disparue depuis l’époque des dinosaures, un premier individu fut découvert en 1938. Par la suite, on l’observa sur la côte Est africaine et en Indonésie. Toutes les populations de Cœlacanthes vivants à l’heure actuelle sont d’une très grande valeur, véritable clé pour comprendre l’évolution de la vie sur terre.

Déjà menacé par la pêche à la dynamite et les filets utilisés dans les grands fonds pour la pêche aux requins, le Cœlacanthe pourrait voir son habitat dévasté par le nouveau port. Pour les associations environnementales et la communauté scientifique il est impératif que le gouvernement tanzanien protège cette espèce et qu’une étude des impacts environnementaux de ce projet soit conduite, conformément à la réglementation.

Elisabeth Leciak

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 février 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
ptitiza87
27 février 2009 - 0 h 00 min

maintenant que les chinois ont détruit beaucoup de choses chez eux ; ils se croient permis de financer des projets destructeurs chez les autres.
la Tanzanie doit lutter envers et contre tous pour ce projet.
la richesse ne se fait pas avec de l’argent , elle est dans le coeur de chacun. la mondialisation ne mêne qu’à l’égoisme, l’individualisme………
Nous valons bien plus que cela.
Courage



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
177

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS