Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Le Pérou lutte contre les safaris humains
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Pérou lutte contre les safaris humains

En janvier dernier, un article paru dans le journal britannique The Observer dénonçait l’organisation de « safaris humains » au sein de la communauté indienne des Jarawa, implantée dans les îles Andaman, archipel situé au sud de la Birmanie. Toujours selon l’hebdomadaire The Observer, cette dérive touristique menacerait désormais la tribu péruvienne des Mashco-Piro. Cette communauté s’est réfugiée dans le parc national de Manú, site touristique prisé, pour fuir l’exploitation forestière illégale et les projets pétroliers et gaziers qui pillent la région. Or, certains guides touristiques voient dans cet exode forcé une aubaine à ne pas laisser passer. Selon le journal britannique, certaines compagnies proposeraient ainsi aux touristes des « programmes sur-mesure », au cours desquels ils pourront observer des « Indiens non contactés » dans le parc de Manú.

A cette découverte, les autorités péruviennes et l’organisation indigène Fenamad ont diffusé des messages auprès des populations locales, les exhortant à rester éloignées des Indiens isolés. Parallèlement, elles mettent en place un poste de surveillance destiné à empêcher tout intrus d’entrer en contact avec eux. Directeur de l’ONG Survival International, Stephen Corry a déclaré : « Heureusement que tous les tour-opérateurs n’organisent pas des safaris humains et il est rassurant de lire que certains sont conscients des dangers que constitue l’ouverture de cette région, aussi bien pour les touristes que pour les Mashco-Piro ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
1 mars 2012 - 0 h 00 min

La mise sous cloche des cultures humaines est aussi sûrement vouée à l’échec que celle de n’importe quelle entité vivante (donc dynamique!), espèce ou écosystème. Les musées à ciel ouvert que sont les parcs nationaux et réserves ne peuvent pas plus conserver ces entités qu’un album photo peut conserver les êtres et les événements passés.
Dans le monde, tous est UN! On ne peut pas figer un « morceau » pendant que tout le reste change…


marseille42
1 mars 2012 - 0 h 00 min

On n’arrête pas le progrès! Après la Vénus hottentote, la destruction des cultures et civilisations différentes des nôtres, le safari pour se sentir…comment? fort dans sa société de consommation imbécile? « civilisé » en regard du « sauvage? Et par-dessus tout, tellement répugnant dans son auto-satisfaction qu’il serait préférable de se cacher. Je pardonne tout aux imbéciles mais pas d’être bêtes.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
62

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS