Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Le 20 août on a tout consommé
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Le 20 août on a tout consommé

Global Footprint

Selon les données publiées par le Global Footprint Network (GFN) (1), en 2013, le « Global Overshoot Day », s’est produit le mardi 20 août. Ce jour correspond au moment où nous avons consommé la totalité de ce que la planète peut produire en un an. En 1986, ce jour était le 31 décembre et, depuis cette date bascule, ce jour arrive de plus en plus tôt chaque année. A titre indicatif, en 2008, le Global « Overshoot Day » s’était produit le 23 septembre.

Ce bilan de ressources prend en compte, d’un côté l’offre, à savoir la capacité productive annuelle de la Terre, et d’un autre côté la demande annuelle de l’humanité en termes de production des biens et d’élimination des déchets. Par simplification et pour faciliter les comparaisons ce bilan est exprimé en surface de production nécessaire à la consommation humaine. Ainsi, au niveau global, d’après le GFN, l’humanité a actuellement besoin des ressources produites par environ une planète Terre et demie pour satisfaire sa consommation annuelle. Cela exprime clairement le côté non durable de notre mode de fonctionnement et de développement actuel. Et, si la tendance actuelle se poursuit, en 2050 il faudra l’équivalent de deux planètes Terre pour satisfaire les besoin de la population mondiale.

Ce chiffre global cache d’importantes disparités géographiques et, selon les régions du monde, l’écart passe de quelques dixièmes d’hectare à près de dix hectares par habitant. Ainsi, par exemple il faut actuellement l’équivalent de 7,1 Japons pour répondre aux besoins des japonais, 4 Italies pour les italiens, 1,6 France pour les français. Les Etats-Unis ont un ratio de 1,9 et la Chine dépasse maintenant les 2,5. Il est à noter que ces ratios sont étroitement liés au niveau de vie des pays, à la densité de leur population et à leur superficie.

Pour le WWF, qui collabore activement au réseau du GFN, « Nous ne pouvons plus continuer à creuser cette dette écologique. De nombreuses solutions sont disponibles et permettent de s’attaquer au problème : nouvelles technologies, aménagement urbain, écoconstructions, réforme fiscale écologique, régimes alimentaires moins riches en viande, prise en compte du cycle de vie des produits, etc. »

 

1- LE Global Footprint Network propose l’empreinte écologique comme outil de mesure de la durabilité afin de promouvoir une économie durable. Le réseau, en accord avec ses partenaires, coordonne la recherche, développe des standards méthodologiques et fournit une comptabilité des ressources, afin d’aider l’économie humaine à opérer dans les limites écologiques de la Terre.

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 22 août 2013 à 11:47

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Ropie
28 août 2013 - 14 h 34 min

En continuant comme nous le faisons, l’espèce humaine a moins de 100 ans à vivre.
C’est rigolo.


Cormerais
28 août 2013 - 21 h 37 min

qui dit mieux ?
à l’année prochaine !!!


CHANUR
29 août 2013 - 11 h 13 min

Ropie

Tu nous explique ton calcul ou c’était juste pour faire un bon mot.






à lire aussi
     
Flux RSS