Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature

St Arcons d'Allier

Le projet de parc naturel régional (PNR) des sources et gorges de l’Allier, qui a vu le jour il y a plus de cinq ans et dont la demande de classement a été transmise au Ministère de l’Environnement le 30 novembre 2015, ne se réalisera probablement jamais. Pourtant, la charte du parc avait été écrite par des acteurs locaux, la conclusion de l’enquête publique était favorable et les régions Auvergne et Languedoc-Roussillon avaient approuvé la charte et voté leur adhésion au futur syndicat du Parc. Pour tous, la création du parc représentait une chance pour ce territoire rural et montagnard qui souffre de dépopulation et de dévitalisation.

Mais, fort de sa victoire à la présidence de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez décide de s’opposer unilatéralement à la création du parc, pour mettre la région ‘à la diète’. Utilisant les chambres consulaires qui montraient des insatisfactions en mars 2016, soit bien après le vote des régions et l’enquête publique, quant à leurs rôles dans les instances du futur parc, Wauquiez parle d’opposition. Il lance alors une consultation auprès des élus locaux, le président de la région propose de verser 2,5 millions d’euros sur six ans aux communes du territoire au lieu du projet de PNR. Nombreux sont ceux qui dénoncent ce projet de ‘Contrats de territoire’ qui manque de vision globale et de consultation, ils dénoncent aussi cette mesure comme une porte ouverte au clientélisme. Néanmoins, lors de l’Assemblée Plénière du 7 juillet 2016, les conseillers régionaux, y compris ceux auparavant favorables au projet de PNR, votent son abrogation.

Le Ministère de l’Environnement, qui devait décider de la création du parc le 9 juin 2016, avait alors repoussé sa délibération jusqu’en septembre. La décision de Ségolène Royal de ne pas s’opposer à Wauquiez et le fait que, septembre passé, elle n’ait toujours pas tranché en faveur ou non du PNR sont autant d’indicateurs qui pointent au fait que le ministère ne veut pas contrarier Wauquiez en rentrant en collision avec les décisions régionales. L’association du parc, quant à elle, a été dissuadée de mener une action en justice contre la délibération régionale, ses chances de succès ne s’élevant qu’à 25 %.

Il est donc fort probable que les cinq années de travail, consultations et délibérations pour un projet commun soient sabotées. Un PNR sur ce territoire aurait pourtant apporté un réel dynamisme centré autour d’une ingénierie locale de développement durable sans avoir les contraintes écologiques d’un parc national.

La victoire des contrats de territoire de Wauquiez, sans réel projet d’avenir ou organisation derrière, va ainsi de pair avec ses autres mesures anti-écologique, notamment l’augmentation du financement de l’A45, entre Lyon et Saint-Etienne, à hauteur de 131 millions d’euros et la mise en place de subventions régionales de près de 3 millions d’euros sur trois ans aux fédérations de chasseurs, en rabotant celles des associations écologiques.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 09 octobre 2016 à 09:36

62 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
sirius
11 octobre 2016 - 0 h 28 min

Certes la décision de L. W. relève d’une tendance marquée au despotisme ,mais ne faisons pas d’un PNR la panacée en matière de protection de la nature et des sites culturels . Le plus souvent ils ne sont qu’une forme de syndicat économique (le fameux développement durable )le PNR Languedoc accepte sans frémir de placer des centaines d’éoliennes sur ses crêtes! Où est la défense du paysage ?Une fois encore l’économie méprise l’écologie .


L’Observateur
12 octobre 2016 - 15 h 04 min

Wauquiez ?
Le type même de politique de métier antiprogressiste , anti-écologie,qui ne fait pas avancer d’un pas notre société sur le bon chemin.
Le même qui dénonce « le cancer de l’assistanat », et qui accorde aux 119 000 chasseurs de sa région 3 millions d’euros inutiles de notre bon argent public…en vue certainement de prochaines élections que ce cumulard espère certainement lui être à nouveau favorables…
En matière d’environnement et d’assistanat, Wauquiez fait plutôt penser à un loup…largement nourri par ses nombreux mandats …que nous payons tous !


Euclide
12 octobre 2016 - 18 h 10 min

Bonjour,

C’est une honte pour l’Auvergne que l’on puisse assumer de telles responsabilités politiques pour s’exprimer dans l’excès en promouvant des idées aussi rétrogrades faisant fi du travail réalisé en amont. L’Auvergne recèle tant de trésors de la nature qu’il convient de les préserver absolument. Tenir des propos aussi acerbes lorsque que l’on occupe d’éminentes fonctions politiques aura des effets induits néfastes pour l’Auvergne.


HuB
13 octobre 2016 - 12 h 31 min

Les orientations de L.WAUQUIEZ ne suivent que la logique électoraliste d’une ambition personnelle sans limite et prétendue « décomplexée ».
Pourquoi accorder de larges subventions aux chasseurs ? sinon pour favoriser un électorat de droite/ultra-droite.
Dans la même logique que le PNR dont il est question dans votre article, qu’est-ce qui justifie la diminution drastique des subventions à la FRAPNA et à la LPO ? …un électorat plutôt écolo et opposé à son bord politique.
Hélas, le mandat de L.WAUQUIEZ n’en est qu’à ses débuts !
Craignons que notre région ne soit pas le principal souci de ce personnage cumulard (député + maire + président de région + président de parti + ambition de renouer avec un poste de ministre régalien, voire de futur présidentiable).
A qui la faute ? à l’électorat en majorité de droite qui a propulsé sans trop le connaître celui qui avait l’investiture de l’UMP/LR.
Mais le principal responsable de ce « casting » est N.SARKOZY (alors président de LR) qui a préféré accorder l’investiture LR à l’un de ses affidés plutôt que la trop grande compétence désintéressée d’un Michel BARNIER.


sirius
13 octobre 2016 - 16 h 15 min

Qui a commis la faute d’élire ce personnage ? Pas les villes principales de la nouvelle région ;ni Clermont ,ni St-Etienne, ni Lyon-ville, ni Grenoble ne lui ont donné leurs suffrages .


Lux
15 octobre 2016 - 18 h 31 min

Wauquiez, la droite dure… et bete. Je suis pas fan de l’UMP/LR, loin de là, mais sans aucun doute Michel Barnier aurait fait un infiniment meilleur president de region.


Marquis
15 octobre 2016 - 20 h 18 min

pourquoi défendrait-il la nature ? elle qui ne l’aura
tellement , « pas aidé » …


HuB
16 octobre 2016 - 4 h 16 min

Les suffrages viennent de la Droite c’est certain, mais probablement aussi d’autres tendances de déçus de la Gauche qui n’ont pas voté pour Jean-Jack QUEYRANNE, peu encouragés il est vrai par Gérard COLLOMB (petite rivalité entre les deux, accentuée par Caroline COLLOMB : ne devait-elle pas être présente sur la liste PS de QUEYRANNE aux mêmes régionales ?).
Quant à WAUQUIEZ, le spécialiste des « punchlines (phrases choc sans lendemain), il s’est fait copieusement siffler le 8/10 à Lyon lots de son entrée à l’ouverture du Festival Lumière.
Courage à ceux qui aspirent encore à une politique au service de la Région !


mécontent
16 octobre 2016 - 9 h 02 min

ne lâchez rien.
ne prenez pas d’avocat du cru, JAMAIS, ils sont achetés; si je vous le dis c’est que j’ai subit alors je suis allez voir ailleurs et j’en suis très content.
on vous dit 25% de réussite, c’est uniquement pour vous empêcher de plaider et peut être de gagner.
n’oubliez pas qu’il y a la 1ère instance 25% si vous voulez mais ensuite il y a l’appel puis la cassation puis le conseil d’état puis la cour européenne.
mais il y a les médias ( quand ils ne sont pas achetés – n’oubliez pas qu’ils sont subventionnés par l’état??) et surtout les écologistes des autres pays.
vous voyez, vous n’êtes pas seul – ALORS BATTEZ VOUS
si vous ne le faites pas dans quelques années vous aurez du béton à la place du parc.


Thierry
19 octobre 2016 - 15 h 04 min

Je remarque: « pas un commentaire positif pour cet homme trop imbu de sa personne »


Gromit
27 octobre 2016 - 6 h 52 min

Et ce n’est que le début du mandat ! Dire qu’il faudra encore se fader ce lourdaud jusqu’en 2021…


Didier jouve
30 octobre 2016 - 7 h 51 min

Les responsabilités sont partagées : JJQueyranne n a pas eu la sagesse de transmettre à un ou une plus jeune, l UMP a choisi l affidé plutôt que le compétent, et in fine, c est bien l électeur qui recrute son personnel politique. Mais combien de temps y consacre t il? Pourquoi se contente t il de choisir une couleur, quand il choisit le quasi monarque d un budget de 3 milliards d euros de ses impots?
Reconstruire la politique nécessiterait de renforcer la conscience et la connaissance civiques, et de modifier le système électoral pour faire entrer davantage la société en politique.


Pierre Darmangeat
5 novembre 2016 - 18 h 37 min

Bonjour,

Si les « déçus de la gauche » avaient tant soit peu réfléchi avant de glisser leur funeste bulletin dans l’urne, la magnifique Auvergne ne serait peut-être pas dirigée et ravagée par par ce grand nuisible avide de pouvoir…
Quant à notre semblant de ministère de l’Environnement, il est tellement pâlot depuis 2012 (hélas !).
Suivons la consigne de feu Stéphane Hessel : « Indignons nous ! »


sirius
17 novembre 2016 - 19 h 40 min

Aujourd’hui 17 nov. nous apprenons que le couperet tombe sur l’agriculture bio . Ses organisations, les budgets et les postes de représentation passent à la … FNSEA et ses satellites .


Schwarzie
2 avril 2017 - 6 h 29 min

D’abord la faute aux ABRUTIS qui ont voté pour lui !!! Soutenir la race moribonde des chasseurs qui déclinent de 3 % par an ca c’est vraiment de l’argent gaspillé comme tout l’argent public qui lui est donné chaque mois (combien ???) car pour le pénibilité et le stress que ce  » travail » lui occasionne,avec tous les frais payés qu’il a ( indemnité repas déplacements etc ) 4000€ serait LARGEMENT SUFFISANTS pour une Brèle pareille !!! J’espère qu’en plus il n’est pas Sénateur ou qu’il le deviendra avant que Macron modifie leur statuts !!!






à lire aussi
     
Flux RSS