Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Lancement du chèque énergie dans 4 départements
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :






Lancement du chèque énergie dans 4 départements

Chèque énergie

Ce mois marque le lancement  de l’expérimentation du chèque énergie. Déployé dans 4 départements : l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes-d’Armor et le Pas-de-Calais, le chèque énergie y remplace, depuis le 20 mai, les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz.

Le chèque énergie est l’une des mesures phares de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. Le chèque se veut plus efficace grâce à sa distribution automatique sur la base du revenu des ménages. Socialement, l’avancée est importante, le chèque énergie bénéficiera à 4 millions de foyers au lieu des 3 millions pour les tarifs sociaux. Le critère unique, du chèque énergie, contre à la fois les difficultés d’échanges d’informations entre administration et fournisseurs d’énergies et le non-recours de plusieurs centaines de milliers de ménages aux aides sociales.

Le chèque énergie bénéficiera à d’autant plus de foyers car contrairement aux tarifs sociaux, qui ne s’appliquaient qu’à l’électricité et au gaz, le chèque énergie peut s’utiliser pour le payement d’une facture d’énergie qu’il s’agisse d’électricité, de gaz, de GPL, de fioul et de bois ou encore pour le payement d’une redevance en logement-foyer. Il peut aussi être utilisé pour le payement de travaux de rénovation énergétique du logement.

Cependant la réforme reste néanmoins à perfectionner. L’un des bémols se trouve au montant du chèque énergie ; d’une moyenne de 150 € par an alors que les factures énergétiques des ménages s’élèvent en moyenne à plus de 100 € par mois. Malgré son montant progressif, à l’avantage des personnes les plus modestes, le chèque sera d’un maximum de 227 € par an. Une autre mesure bienvenue serait de donner plus d’importance à la transition pour la croissante verte. Si le chèque énergie peut être utilisé pour payer des travaux de rénovations, il ne les encourage pas en pouvant être épargné afin de financer un investissement dans la rénovation thermique du logement, ou simplement en pouvant être utilisé pour des achats verts, comme des ampoules de basse-consommation.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 22 mai 2016 à 04:12

53 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Diver
25 mai 2016 - 21 h 17 min

Et bientot le chèque chamalot ? Ou le chèque Nutella ?? L’assistance reste là meilleure façon d’acheter sa clientèle électorale !!


Terra58
26 mai 2016 - 9 h 40 min

à Diver
Et il y en toujours qui critique tout quoiqu’on fasse!


YACONO
26 mai 2016 - 20 h 27 min

entièrement d’ accord atteint d’ une PCE, là je dois en être à 200 euros non remboursés Il est vrai que mes médicament viennent d’ Italie et ne sont pas conventionnels On devrait avoir tant par an pour se soigner La sécu est complètement à la dérive, commue la médecine sous l’ emprise de big-parma ce qui n’ est pas normal


Jean-Marc
28 mai 2016 - 20 h 05 min

Ne tapons pas trop sur la Sécu, cherchons plutôt à l’améliorer..
Pourquoi les complémentaires obligatoires par les entreprises ? parce que comme ça, on baissera peu à peu les remboursements par la Sécu, publique en augmentant peu à peu, tout doux, la part des complémentaires, privées, et leurs cotisations.
La disparition progressive de la Sécu, toutes les banques et les assureurs en rêvent … Ne les aidons pas !


Suzanne
29 mai 2016 - 18 h 45 min

Diver, à vous lire, on peut penser que vous ne connaissez pas les difficultés matérielles de l’existence. Celles dont on ne parvient pas à sortir malgré les efforts, celles de gens qui sont faibles (santé ou énergie vitale, ou peu éduqués) celles de gens qui ont de petits boulots, de ces boulots dont la société a besoin mais qui sont peu payés ou qui font peu d’heures.
Je fais partie des favorisés mais je connais des gens qui font de super jobs indispensables pour lesquels ils gagnent peu . et ils ne s’en sortiraient pas si il n’y avait pas de redistribution et des aides.


Gaston RIEFFEL
31 mai 2016 - 20 h 10 min

Chic, un chèque .. Ne vaudrait-il pas mieux d’ examiner les moyens d’économiser l’énergie dans l’habitat des personnes concernées, par le biais de la prise en charge de diagnostics, et d’ inciter les propriétaires des murs à la production d’énergies renouvelables (solaire, photovoltaîque) ?
Ou le court terme interdit-il de s’attacher aux causes des problèmes ?
Gaston


Chris
1 juin 2016 - 15 h 11 min

Ah non! Ne touchez pas à la sécu. C’est un système fondé sur la solidarité
Et le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins ». C’est si rare en ces temps de repli individualiste. Au contraire la sécu doit être étendue et couvrir le champ occupé par les mutuelles privées qui pallient aux manques actuels de la sécu mais introduisent des inégalités flagrantes,avec leurs offres différenciées. La sécu a été créée dans un pays en ruines. Notre pays à aujourd’hui les moyens de l’étendre et l’améliorer, à condition que d’autres choix de répartition des richesses soient faits.


Flotille
5 juin 2016 - 12 h 01 min

de toutes façons c’est l’ensemble de notre système qui est à revoir. Trop de fraudes parce que trop de failles dans la distribution des aides. Oui au développement d’économie d’énergie sauf que les pauvres ne peuvent s’offrir même avec un prêt taux zéro des frais supplémentaires pour isoler, changer les fenêtres etc.Sans compter les marchands de sommeil qui louent des lieux insalubres mais que la ville ne veut pas voir. Et qui dit insalubre dit augmentation des frais de santé. Santé que la famille Sarkozy a utilisé pour obliger à avoir des mutuelles employeurs. Qui ne sont pas parfois celles qu’il faudrait pour une catégorie de personne : mon cas ma vue est plus problématique alors que je n’ai absolument pas besoin de dentiste. D’ailleurs si la vue est un luxe en France les mutuelles et surtout la Sécurité Sociale maladie seraient bien avisées de rembourser l’opération. Cela économiserait des lunettes, ophtalmo, ortoptiste, verres à 300 euros l’unité. En 4 ans l’amortissement est fait mais je n’ai pas 4 à 5000 euros à débourser. L’aide à l’Energie c’est bien en terme de solidarité. Cependant l’état devrait embaucher plus de contrôleurs pour superviser. Il arrive que certaines personnes ont trouvé le moyen d’obtenir ces aides par la fraude alors qu’elles n’en ont pas besoin. D’autres si!


Robert
19 juin 2016 - 17 h 51 min

Le malheur en France, c’est que chaque fois que l’état décide d’aider en finançant même de bonnes idées au départ, aussitôt, des hordes de profiteurs s’emparent du système pour s’en mettre plein les poches.
Actuellement,c’est pour l’isolation des maisons, la production d’électricité, et de chauffage des maisons. Toutes les semaines,au téléphone, ils veulent tout refaire. Chez moi, soit disant que j’économiserai par la suite ce qu’ils m’auront fait payer.
Mais il se trouve que je suis du métier,et je peux constater qu’ils sont prêts à tout pour faire un chantier à un prix exorbitant,sous prétexte qu’ils vous feront avoir des subventions. SUBVENTIONS qui ne leur servent qu’à augmenter les prix, et à se gaver.
J’ai une maison PARFAITEMENT bien isolée,
Ils me proposent tous, sans exception, de retirer ce que j’ai pour mettre autre chose à la place.
Mes finances,la planète, et la France, personne ne serait gagnant: sauf ces rapaces.
Pour vous en débarrasser,quand ils vous demandent vos revenus, annoncez leur que vous gagnez 1200 € par mois, vous allez les voir fuir, ces gens qui voulaient tout vous donner, sans que cela ne vous coûte un sou. Leur argument, ils sont tous de la COP 21, ou de l’EDF
J’espère vraiment qu’ils ne touchent pas d’aide de l’état, ou autre pour prospecter,
Car, ils sont vraiment sans scrupules, Aussi bien pour proposer à des prix exorbitants, que pour exécuter des travaux qui ne sont pas nécessaires à certains endroits.
J’aimerais bien avoir le renseignement.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2855

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS