Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » La course au latex génère des résultats importants en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La course au latex génère des résultats importants en Europe

La société néerlandaise de pneus Apollo Vredestein est parvenue à produire les premiers pneus en latex naturel fabriqués à partir de guayule et de pissenlit russe. Ces prototypes sont le fruit des travaux du projet EU-PEARLS («EU-based production and exploitation of alternative rubber and latex sources») et seront testés avant le lancement de leur production. D’après les chercheurs, ces pneus sont voués à soulever un grand intérêt sur le marché mondial et aideront l’Europe à renforcer sa concurrence envers les fabricants de caoutchouc asiatiques. EU-PEARLS a reçu près de 5,9 millions d’euros au titre du thème «Alimentation, agriculture et pêche, et biotechnologie» (KBBE) du septième programme-cadre (7e PC) de l’UE.

EU-PEARLS explore des sources alternatives de latex et de caoutchouc afin de donner un moyen aux Européens de réduire leur dépendance envers les pays asiatiques et de stimuler les installations européennes productrices de latex. NEIKER-Tecnalia, le partenaire espagnol du projet, a analysé le génotypage du guayule (Parthenium argentatum) et du pissenlit russe (Taraxacum koksaghyz), deux espèces utilisées pour remplacer le latex naturel importé, ainsi que leur possible introduction en Europe. D’après les chercheurs, le guayule peut être facilement cultivé en région méditerranéenne; quant au pissenlit russe, il semble plus adapté aux pays de l’Est et du Nord de l’Europe.

Les experts expliquent que divers latex naturels sont indispensables à l’extraction de caoutchouc naturel. Le caoutchouc est une matière première utilisée, entre autres, pour la production de pneus, de chaussures, d’adhésives, de gants chirurgicaux et de préservatifs. Les Européens importent actuellement tout le latex utilisé dans la région. Ce latex est dérivé du caoutchouc (l’arbre) Hevea brasiliensis. Les principaux producteurs mondiaux de caoutchouc sont l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande.

Malgré leurs efforts, les chercheurs ne sont jamais parvenus jusqu’à présent à trouver de substitut au caoutchouc naturel, mais grâce au projet EU-PEARLS, l’alternative se trouve à portée de main. La découverte d’une alternative contribuerait à éviter une augmentation coordonnée du prix de cette matière première.

Le guayule et le pissenlit russe sont des alternatives fiables; en effet, des experts ont déjà commencé à utiliser la guayule pour produire de la biomasse à grande échelle en Espagne. Il convient également de noter que l’extraction du pissenlit russe semble plus simple. Le consortium a optimisé le développement et l’accélération de la croissance du pissenlit russe pour stimuler sa teneur en caoutchouc naturel en vue de son extraction.

Il est important de trouver une solution car l’Europe est non seulement obliger d’importer cette matière, mais l’hévéa est également confronté à diverses menaces, notamment celles des agents nuisibles et des maladies. Sa culture est aussi associée à des conditions climatiques extrêmement spécifiques que l’on trouve principalement dans les régions tropicales d’Asie et d’Amérique du Sud. Les chercheurs ont aussi admis que le caoutchouc de cet arbre entraîne des allergies au latex qui peuvent être évitées à l’aide du latex issu du guayule et du pissenlit russe.

Les partenaires du projet EU-PEARLS étaient originaires de République tchèque, de France, d’Allemagne, du Kazakhstan, des Pays-Bas, d’Espagne, de Suisse et des États-Unis.

© Communautés européennes, 1990-2012 / Source CORDIS

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
bussereau
6 septembre 2012 - 0 h 00 min

Voici plus de 50 ans que l’Institut Français du caoutchouc (aujourd’hui disparu) étudiait la possibilité d’utiliser le guayule pour produire du latex de caoutchouc…
Entretemps, ceci a été oublié…

(Dites, au passage, on doit écrire :
…l’Europe est non seulement obligée
et non pas :… l’Europe est non seulement obliger!)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
77

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS