Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » L’environnement n’est plus dans les priorités de Nicolas Sarkozy
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’environnement n’est plus dans les priorités de Nicolas Sarkozy

Alors que se profilent les élections présidentielles, les discours politiques vont bon train pour mettre en avant les idées qui séduiront et rassureront en ces temps incertains de crise. Le 17 janvier dernier, en visite en Ariège, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a ainsi déclaré : « J’ai conscience que l’aspect tatillon de règlement administratif vous insupporte, je prends exemple des règles environnementales, la question de l’eau, la protection de l’eau…. Nous allons prendre des mesures pour relâcher la pression… ». Face à de tels propos reniant ses engagements de la première heure, dont le contrasté Grenelle de l’environnement en fut la timide expression, l’association Générations Futures s’est vivement indignée.  

Elle déplore ce revirement, qui s’était déjà exprimé à la clôture du salon de l’agriculture 2010, où le président avait confié que les questions d’environnement « ça commence à bien faire ». Ces récents propos sont d’autant plus dommageables qu’ils touchent à la problématique question de la qualité de l’eau, domaine dans lequel la France a encore des progrès à faire. En déplacement en Mayenne, Eva Joly, candidate des écologistes, a répliqué en prenant pour exemple la contamination aux PCB affectant les habitants de la commune de Grez-en-Bouère. Le 24 janvier, elle a ainsi déclaré : « Voilà ce qui peut arriver quand on relâche la pression sur des règlements tatillons : un village empoisonné aux PCB ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
eau-delà!
28 janvier 2012 - 0 h 00 min

« Je retourne ma veste, toujours du bon côté »!

Qui a jamais pu croire aux sincères soucis « verts » de ce gouvernement ? C’était un appât pour bobos, bien sûr. Et maintenant que l’on repart à la pêche aux voix, il vaut mieux sacrifier quelques bobos sur l’autel des gros pourvoyeurs, c’est élémentaire comme les tables de multiplications !

Les plus à l’abri sur le plan matériel se sentent mieux protégés des effets secondaires des pollutions et autres négligences environnementales. Pourtant, lorsque la Nature se révolte, comme à Pompéi, tout le monde y passe, riches ou pauvres…
À bon entendeur…


marseille42
29 janvier 2012 - 0 h 00 min

Après le résultat a minima du Grenelle de l’environnement qui voulait surtout et d’abord ménager les revenus des actionnaires-électeurs avant de s’inquiéter de la santé de la population et du désastre écologique en cours, dire que l’environnement n’est plus la priorité du petit Nicolas est un euphémisme. Il espérait par sa grand’messe récolter les voix écologistes ou simplement celles des personnes inquiètent pour l’avenir de la Terre et de leurs enfants. Quand il a constaté qu’il n’en était rien, il a laissé tomber le masque.


Babou
29 janvier 2012 - 0 h 00 min

Comme le disent si bien les commentaires précédents, Sarkosy n’est pas plus écolo que ça, il n’en n’a surement pas grand’chose à faire que disparaissent des espèces animales, que le climat se réchauffe dans l’ensemble, que la banquise fonde, que le cycle du Gulf stream soit perturbé. C’est un politique « à fond »… ultra libéraliste, donc in fine, ce sont toujours les gros lobbies qui commanderont à sa place… comme ils le font depuis si longtemps mais lui, il leur déroule le « tapis rouge ». Si l’on écoute ses discours, les plus intéressants sont ceux de ses débuts. Il disait, mon but ultime c’est d’être… au plus haut niveau de l’échelle de commandement… Où là dedans voit-on l’intérêt général ?!!!


BoRoger. 27
29 janvier 2012 - 0 h 00 min

L’environnement n’a JAMAIS était la préoccupation du Président de la République. C’est le plus grand bonimenteur que j’ai connu depuis que je vote (+ de 45 ans). Sur tous les sujets il fait croire qu’il a compris et qu’il prend des mesures.Mais il n’en est rien, sauf pour les riches, 1 pour cent de la population.Chacun pourra vérifier ce soir que ce sont encore les plus pauvres qui vont trinquer.
Sans parler de toutes les affaires qui sont en cours.


Carotte
29 janvier 2012 - 0 h 00 min

ah la bonne blague – je n’y ai jamais cru, et malheureusement j’avais raison… Je considère le grenelle de l’environnement comme une vaste fumisterie… de toute façon, le gouvernement actuel n’en a rien à faire de l’environnement, seul but avéré: se remplir les poches au maximum…
Malheureusement, je crains que François Hollande ne soit guère un meilleur choix. Quant à Eva Joly, on ne l’entend guère ces derniers temps? Pourtant, elle devrait avoir des choses à dire…


thylacine
2 février 2012 - 0 h 00 min

Inutile de s’acharner sur Sarkozy! Il est le représentant temporaire d’une société qui, toute entière, fait passer « l’environnement », c’est à dire des préoccupations altruistes et à long terme après ses préoccupations égoïstes immédiates.
Le Grenelle de l’environnement est hélas une énorme machine à brasser de l’air, de l’énergie et de l’argent, mais qui, effectivement correspond à une agitation superficielle, et sûrement pas à une réflexion en profondeur sur la place de l’humanité dans son environnement, place écologique et éthique. Malgré tout, cette « agitation » débouche actuellement sur quelques éléments positifs, qui sont mieux que rien; évidemment, on s’aperçoit à l’analyse qu’ils sont plus guidés par des soucis économiques qu’écologiques (économie d’énergie notamment).
Mais il est clair que dans le discours des autres candidats à la présidence, on ne voit rien de plus encourageant sur ce thème (à part le bla-bla démagogique).
Quant aux Verts et à leur représentante, peu soutenus par l’opinion, ils sont plus éteints que jamais dans le paysage, à un moment où ils devraient illuminer le débat… C’est bien triste, et décourageant…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS