Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Jeux olympiques Chinois, vous avez dit vert ?!!
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Jeux olympiques Chinois, vous avez dit vert ?!!

La Chine, très soucieuse de son image, entend organiser les jeux olympiques les plus verts que l’on ait vus jusqu’à présent, toutefois au fur et à mesure que le rendez-vous se rapproche, ici et là, plusieurs points se révèlent très discutables, notamment sur le plan environnemental. A titre d’exemple, on peut citer les 800 000 m3 de merbau, un arbre des forêts tropicales, qui doivent servir à la construction des installations olympiques de 2008.

A ce titre, les chinois envisagent d’investir un million de dollars dans la construction d’une scierie, laquelle doit être alimentée par du merbau provenant directement des dernières forêts intactes de la partie indonésienne de la Papouasie, à savoir la région de Irian Jaya. Une zone forestière pour laquelle le ministre indonésien des forêts a donné son feu vert, alors que depuis 2005, en raison de l’importance des coupes illégales, de la corruption et des dégâts environnementaux, cette zone bénéficiait d’un moratoire sur la plupart des coupes de bois.

Autre aspect particulièrement préoccupant et redondant dans la capitale chinoise : la pollution atmosphérique. Selon des sources américaines, la pollution atmosphérique de Pékin égalerait celles cumulées des villes de New-York, Atlanta et Chicago, avec un taux de NOx qui dépasse de 40 % les normes de l’organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 2,15 millions de véhicules, des transports en commun peu développés, l’utilisation de charbon comme principal combustible pour les particuliers mais également la production d’électricité, des milliers d’entreprises et de chantiers de construction qui rejettent fumées et poussières…

A cette pollution d’origine humaine, il convient d’ajouter les problèmes dus aux tempêtes de sables régulières, causées par les pratiques agricoles, les changements climatiques et une désertification croissante.

Néanmoins, pour qu’un ciel bleu règne durant la période des jeux olympiques 2008, un plan d’urgence prévoit diverses mesures aussi fortes que ponctuelles…

- arrêt total de la circulation 2 mois avant et pendant les jeux olympiques,

- arrêt complet des chantiers,

- fermeture des centrales électriques et des usines les plus polluantes durant les jeux olympiques,

- arrosage régulier des routes pour éviter la poussière,

- aménagement de 3 ceintures boisées autour de la ville,

- utilisation des murs, ponts et toits des habitations pour augmenter la surface dédiée à la verdure,

- remplacement des vieux autobus par des bus au gaz,

Enfin, si cela ne suffit pas, des pluies pourraient être provoquées pour nettoyer la ville, en expédiant dans les nuages de l’iodure d’argent, entre autre.

Finissons ce tour d’horizon avec un petit mot sur l’aspect humain des jeux chinois. Pour construire les infrastructures olympiques, la ville de Pékin a fait place nette, avec très officiellement 6 000 habitants déplacés et relogés. Un discours officiel que l’on a du mal à croire tandis que les destructions continuent et que la retransmission des cérémonies et épreuves pourrait être en léger différé, juste le temps de ‘gommer’ toute trace non-conforme à l’éthique à laquelle les autorités chinoises n’entendent visiblement pas déroger.

Bref, c’est décidé, ces jeux seront une réussite. Pékin se met au vert, et tous les moyens sont valables pour faire bonne figure sur les écrans de télévision de la planète entière, du moins pendant les jeux olympiques. Avant et après c’est une autre histoire assurément moins verte pour la planète et moins rose pour les individus.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS