Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Interdire la vente de véhicules essence et diesel en Norvège d’ici 2015 ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Interdire la vente de véhicules essence et diesel en Norvège d’ici 2015 ?

Porte-parole du parti socialiste auquel elle adhère, la ministre des Finances norvégienne, Kristin Halvorsen, vient de présenter un projet de réglementation visant à interdire la vente de véhicules fonctionnant uniquement à partir de carburants fossiles à l’horizon 2015. Si la proposition venait à voir le jour, seule serait autorisée la vente de voitures à carburants multiples, alliant carburants fossiles et GPL, agrocarburants…, ainsi que celle des véhicules électriques. L’objectif affirmé de ce projet est d’obliger les constructeurs à se tourner vers des modèles automobiles prétendument plus écologiques.

Loin de faire consensus, cette proposition n’a pas manqué de susciter un vent de polémique. Ainsi, si elle a été saluée par de nombreuses associations de protection de l’environnement, le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, s’est en revanche vivement opposé à cette idée. Pour l’heure, au regard de l’accueil qu’a reçu son annonce, ce projet n’est, semble-t-il, pas prêt d’aboutir.

Ce débat n’est pas sans rappeler le projet de référendum soutenu en juillet 2008 par le mouvement écologiste suisse des Jeunes Verts, destiné à présenter une réglementation interdisant l’homologation des véhicules rejetant plus de 250 g de CO2/km et plus de 5mg de particules fines par km. A l’instar du cas norvégien, malgré une pétition conséquente, le projet suscite de vives critiques.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 mai 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
denlaf
2 mai 2009 - 0 h 00 min

Interdire les véhicules qui fonctionnent à l’aide des combustibles fossiles est la mesure la plus courageuse qui puisse se faire présentement. Pourquoi laisser les consommateurs polluer la planète, quand on connaît déjà les consquences d’une telle consommation. Il faut se convertir aux véhicules électriques à la condition expresse que ces véhicules soient alimentés à partir de batteries qui fonctionnent avec un haut % de rendement et à l’aide d’une matière première inépuisable. Voilà qui existe, il s’agit du lithium, métal qu’on peut extraire en quantité limitée de la couche supérieure terrestre. Effectivement, l’abondance de ce métal n’est pas équitable au niveau de la planète. Pour ne mentionner que cet exemple, la Bolivie recèle 47% de ce minerais. Par contre, si on sait comment s’y prendre, celà pourrait être suffisant pour assurer perpétuellement une production de batteries lithium-ion, puisque ce lithium est totalement recyclable.


mimichris
3 mai 2009 - 0 h 00 min

Il n’est pas possible à un pays de mettre toutes ses voitures diesel et à essence à la casse en 2015, car en fait cela ne fait que 6 ans, c’est peu pour que les citoyens puissent acquérir un véhicule propre, et de plus avec la crise, l’argent se fait rare pour acheter un véhicule propre, neuf et cher, puisque les constructeurs auto ne font aucun effort pour construire un véhicule propre accessible à tous, de l’ordre de 6000€.
Or, beaucoup de personne ont besoin de leur véhicule pour aller travailler, car les gens ont quittés les villes pour aller là où c’est moins cher pour se loger, mais les pouvoirs publics n’ont pas prévus de transport en commun où si peu que c’est impossible à faire.

D’ailleurs je suis sur que nos constructeurs automobiles se casseront la figure ne France car ils ont beaucoup de retard sur la construction de véhicules propres, nous seront bientôt envahit pas les véhicules propres Chinois, dommage de rater encore une fois une chance de redorer le blason des constructeurs Français.

Une solution provisoire à ce problème, le vélo assité électrique, (VAE), c’est écolo (moins de 0.50€ pour une recharge), c’est facile à garer, peut se transporter dans les trains, leur autonomie a été revu à la hausse, plus de 60Km avec une recharge, j’en possède un donc je sais de quoi je parle, mais je suis retraité.
En tout cas, de plus en plus de personnes l’utlisent pour aller travailler, surtout dans la région parisienne.


zygo
3 mai 2009 - 0 h 00 min

Comme par hasard cette « proposition » a été émise dans un pays qui ne construit pas de voitures! Ou alors cette brave dame a l’intention de développer une industrie automobile propre dans son pays? Certes ça paraît « courageux » mais totalement inapplicable. Evidemment, la Norvège est un pays de très grande surface habitée de très peu d’habitants, il y a très peu de circulation automobile et camions, ce n’est pas un « couloir à camions » comme notre pauvre France (prenez l’A10 en semaine, et comptez). Imaginez une seconde qu’on « interdise » les camions non électriques en France? Ca n’irait pas loin (il y a Bruxelles, dont les Norvégiens se sont bien gardés de faire partie) Quand on fait ce genre de proposition démago il faut envisager toutes les conséquences. Les « agrocarburants » sont une catastrophe pour la nature (certains les appellent les « nécrocarburants »), l’électricité oui mais si c’est pour polluer avec des centrales à charbon ou du nucléaire, c’est reporter le problème. Alors que faire? Effectivement envisager de taxer fortement les transports à gogo qui n’ont de raison d’être qu’économiques, développer le fret et tout à l’avenant. On n’y est pas, mais du tout. C’est quand même malheureux de voir le développement de zones « d’activités » le long des noeuds d’autoroute, pour y mettre encore plus de camions. Et ça se fait aujourd’hui alors que les mêmes zones pour les trains ont été désaffectées!
Pour revenir au sujet, ce type de déclaration me fait penser aux vertueux (Allemands par exemple) qui ne veulent pas de centrales nucléaires (Atomkraft: nein danke) mais qui sont bien contents d’acheter de l’électricité nucléaire à EDF. Hypocrisie quand tu nous tiens…


roric
3 mai 2009 - 0 h 00 min

Bonjour à tous,
sur ce même site il y a un article sur les agrocarburants (http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3700) que certains disent écolos. Il serait temps d’informer correctement les gens au lieu de dire et de pousser à faire n’importe quoi . Au nom de l’écologie, certains déraillent complètement.
Bonne journée à tous


jlg47
3 mai 2009 - 0 h 00 min

Lorsque le sage montre l’étoile, mimichris et denlaf regardent le doigt.
L’interdiction de vente n’est pas l’interdiction d’utiliser.
Donc fixer une date à partir de laquelle le remplacement des véhicules est encadré laisse encore quelque années (décennies) d’usage. mais avec un carburant en surtaxe progressive, les choix peuvent s’accélerer.
L’idée est excellente pour un pays dont l’électricité est renouvelable à 80%. Reste à voir si en rance nous souhaitons des véhicules à pétrole ou nucléaire.
Pour nous, 1015, c’est vraiment trop tôt, car le transfert vers des énergies « propres » est très long.
Denlaf, tu roule à quoi? Le lithium n’est pas une énergie, mais seulement le moyen de la stocker!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
53

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS