Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Grippe aviaire : le confinement des chats mis en application
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Grippe aviaire : le confinement des chats mis en application

Suite à l’avis rendu par l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) sur le risque représenté par les chats, en tant que vecteurs du virus H5N1 de la grippe aviaire, pour les autres animaux et pour les personnes, des restrictions ont été mises en place pour limiter la circulation des chats et des chiens. Ces restrictions ne s’appliquent que dans les zones où le virus H5N1 a été confirmé sur un oiseau sauvage ou dans un élevage. Dans ces zones, les chats doivent être maintenus à l’intérieur des bâtiments tandis que les chiens doivent être tenus à l’attache ou enfermés et peuvent circuler sur la voie publique que s’ils sont tenus en laisse ou sous le contrôle direct de leur maître.

Ces mesures vont dans le sens de celles adoptées par l’Allemagne, où un chat est mort de la grippe aviaire, et d’une manière générale de l’Union européenne. Celle-ci recommande en effet de maintenir dorénavant enfermé les chats et de garder les chiens en laisse dans les zones touchées par le virus de la grippe aviaire. De son côté, la Suisse n’envisage pas de recommander l’enfermement des chats dans les zones touchées par la grippe aviaire, le risque n’étant pas proportionné à la mesure selon l’Office vétérinaire fédéral.

Précisons toutefois, que dans les zones exemptes d’oiseaux infectés par le virus, le risque d’infection du chat est nul et qu’il n’y a donc aucune mesure particulière à prendre, comme le stipule l’AFSSA. Par ailleurs, pour les scientifiques, la découverte du virus chez un chat n’augmente pas le risque de transmission à l’homme, car dans l’état actuel des connaissances, ils considèrent plutôt qu’il s’agit d’un ‘cul-de-sac’ pour l’infection.

 

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS