Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Entreprises forestières et ONG s’unissent pour préserver la forêt boréale canadienne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Entreprises forestières et ONG s’unissent pour préserver la forêt boréale canadienne

Le 18 mai dernier, 21 entreprises membres de l’Association des produits forestiers du Canada (FPAC) et 9 organisations environnementales, dont Greenpeace, ont déclaré avoir signé un accord visant à la conservation de la forêt boréale canadienne. Décrit par Greenpeace comme « le programme de protection des forêts le plus important jamais adopté », le pacte s’applique à 72 millions d’hectares de forêts publiques, actuellement placées sous concession de la FPAC.

Outre l’engagement à respecter « les normes environnementales les plus exigeantes en matière de gestion forestière », les membres signataires de la FPAC s’engagent à suspendre toute nouvelle exploitation forestière sur près de 29 millions d’hectares situés au cœur de la forêt boréale canadienne. Ces territoires préservés seront alors mis à profit en faveur du développement de programmes de protection du caribou, espèce considérée comme menacée. Toutefois, l’accord prévoit également le maintien de l’approvisionnement des scieries en produits bois afin de garantir la continuité et la pérennité de leurs activités.

De leur côté, les ONGs Canopée, ForestEthics et Greenpeace s’engagent à suspendre les campagnes « Do not buy » (Défense d’acheter) tant que l’accord sera respecté par chacune des parties.

Si la signature de cet accord représente l’aboutissement de plusieurs années de négociations, la victoire se confirmera dans la bonne mise en œuvre des mesures constituant le pacte. Ainsi, le programme intègre « le développement et la mise en œuvre de pratiques de gestion et d’exploitation forestières d’avant-garde », « la réalisation de propositions communes concernant la création de réseaux d’aires protégées et la reconstitution des espèces menacées, notamment le caribou des bois », « l’adoption d’une approche tenant compte du cycle de vie complet de la gestion du carbone forestier » et « un soutien au futur économique des communautés forestières et à la reconnaissance sur le marché mondial des résultats obtenus en matière de protection environnementale ».

Fait notable, l’accord reconnaît aux peuples autochtones des « Droits protégés en vertu de la Constitution canadienne » et s’engage à les respecter au cours de la réalisation des objectifs fixés pour la protection du patrimoine forestier.

Pour l’heure, des réunions ont d’ores et déjà rassemblé les gouvernements des provinces canadiennes, les Premières Nations et les communautés locales à travers le pays, afin de s’assurer de leur totale participation aux initiatives engagées. En outre, un auditeur indépendant sera désigné conjointement par les deux parties pour surveiller, évaluer et communiquer les progrès accomplis dans le cadre de cet accord.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
46

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS