Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » De l’hypocrite aumône d’une compagnie minière aux tribus indigènes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






De l’hypocrite aumône d’une compagnie minière aux tribus indigènes

En août dernier, après une procédure de trois ans, la Cour Suprême indienne autorisait l’ouverture d’une mine de bauxite (1) sur le territoire des Dongria Kondh, une zone pourtant protégée par la Constitution. En exploitant la montagne Niyamgiri dans l’Etat de l’Orissa, la compagnie minière Vedanta détruira du même coup un vaste biotope forestier et l’espace sacré de la tribu Dongria Kondh sans plus de scrupules.

Evidemment, on s’illusionne peu d’une compagnie minière devant les profits attendus de l’exploitation mais, ici, Vedanta se lance dans des tentatives de conciliation et de chantage au comble de l’irrespect. Les miniers s’imaginent-ils que la charité autorise tout ?

Pour obtenir le soutien des peuples autochtones à leur projet, les représentants de Vedanta ont abordé les villageois avec des médicaments et des denrées alimentaires. Mais ils ne sont pas allés bien loin, des leaders dongrias ont immédiatement stoppé leur véhicule et leur ont signalé qu’ils n’étaient pas les bienvenus. Un villageois en témoignait auprès de Survival (2): « Il y avait trois représentants de Vedanta. Ils nous ont dit : Nous avons apporté des vêtements pour votre village et nous vous les donnerons. Ils nous ont demandé : Soutenez-vous Vedanta et voulez-vous la mine de bauxite? Nous avons répondu non, nous ne voulons pas donner notre montagne. Alors ils ont déclaré : Tout le monde de l’autre côté de la montagne est d’accord avec le projet minier. Si vous refusez, nous ne vous donnerons rien. Si vous résistez, vous n’aurez plus jamais rien de nous. »

Mais le combat des dongrias se joue à une toute autre échelle que cette ridicule aumône que leur offre la compagnie. Environ 8 000 Dongria Khond, de la communauté adivasi, vivent dans la région montagneuse de Niyamgiri. Ce projet menace un des plus importants lieux de culte de ce peuple, pilier de leur croyance et de leur culture. La mine de bauxite met également en péril jusqu’à leur subsistance, les villageois pratiquant l’agriculture dans les forêts de versant.

Alors, prêts à donner leur vie pour sauver leur montagne sacrée, les dongrias ne cèderont certainement pas devant ce genre de chantage.

Elisabeth Leciak

1- La bauxite est un minerai à partir duquel est obtenu l’aluminium

2- Mouvement pour les peuples indigènes

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 mars 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Danytice
29 mars 2009 - 0 h 00 min

Le constat est une chose mais s’indigner ne suffit pas. Quels moyens de pression les consommateurs occidentaux que nous sommes peuvent-ils trouver pour marquer leur solidarité avec les Dongria Kondh et obliger cette société à adopter des comportements civiques ? Qui a une idée ?


Tikehau
30 mars 2009 - 0 h 00 min

Comme l’écrit Danytice le constat ne suffit pas :

- Cessons d’acheter des cannettes en aluminium (ou appréciez le petit goût du métal)
- D’utiliser de la feuille d’aluminium (gros soupçons de sécurité alimentaire à l’usage)
- Ne changeons pas de voiture tous les 2/3 ans (les véhicules modernes utilisent de plus en plus d’aluminium alors que le poids du véhicule ne cesse d’augmenter !)
- Prohibons la grande majorité des surgelés pour leur conditionnements en aluminium (remarque identique que pour la feuille d’aluminium)

——– D’autres suggestions ? ————-

PS : l’aluminium est le produit le plus facilement recyclable. Contribuons toutefois activement à son recyclage par le tri selectif.


Elisabeth
31 mars 2009 - 0 h 00 min

Bien entendu, il faut modifier nos actes quotidiens, mais j’aimerais aussi saluer les efforts des groupes qui luttent, localement et à l’international pour la défense des peuples indigènes. Dans l’affaire des Dongria Kondh, suite aux recours en justice et plaintes déposées contre la société Vedanta qui cherche à exploiter la bauxite en Orissa, l’OCDE a finalement lancé une procédure contre la compagnie pour fraude et pour n’avoir pas consulté les peuples locaux dans le cadre de son implantation. Vous trouverez plus d’infos sur http://www.survivalfrance.org



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS