Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » D’importants stocks de fourrures viennent d’être saisis en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






D’importants stocks de fourrures viennent d’être saisis en France

Loup, lynx, puma, chimpanzé, chien, chat… autant d’animaux protégés par la Convention de Washington (CITES) et/ou la législation française que plusieurs fourreurs vendent pourtant en toute impunité. C’est ce que révèlent aujourd’hui les organismes de défense animale, ASPAS et AFIPA (1).

C’est accompagnées d’un huissier que les deux associations ont découvert, chez 4 fourreurs français, une vingtaine de sacs contenant des peaux de ces animaux normalement interdits de commercialisation. L’affaire est depuis entre les mains du Procureur de la République, les deux associations attendant un procès exemplaire. Pour rappel, la commercialisation de produits issus d’espèces protégées est passible de 9000 euros d’amende et de 6 mois d’emprisonnement.

Cette affaire relance en tout cas le problème du manque flagrant de transparence qui entoure cette profession. En effet, certains fourreurs n’hésitent pas à étiqueter leurs produits sous des appellations parfois fantaisistes : la fourrure de chien devient ainsi ‘loup de Corée’ ou ‘Dogue de Chine’, ce qui permet un habile contour de la loi. Pour tenter de mettre fin à ce genre d’escroquerie, l’AFIPA lance parallèlement cette semaine une grande campagne d’information sur la fourrure de chat et de chien, espérant modifier le décret sur l’étiquetage de la fourrure. L’association réclame ainsi qu’il soit fait mention du nom commercial et scientifique de l’animal, de la méthode d’abattage et du pays de provenance.

Cécile Fargue
(1) Respectivement l’association pour la protection des animaux sauvages et l’association française et internationale de protection animale.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS