Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Clash entre la ville de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Clash entre la ville de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile

Jusqu’à récemment, la Charte Parisienne de la Téléphonie Mobile, instaurée entre la Ville de Paris et les 4 opérateurs en 2003, garantissait un seuil maximum d’exposition aux ondes électromagnétiques de téléphonie mobile de 2 volts/mètres (V/m) en moyenne sur 24 heures. Au travers de la Commission de Concertation de la Téléphonie Mobile (CCTM), elle assurait également un espace de concertation avec les riverains, les associations et les mairies d’arrondissement. En mars dernier, des négociations ont débuté dans le but de renouveler cette charte, avec pour priorité l’abaissement du seuil d’exposition au niveau le plus bas possible.

Mais les négociations ont échoué, la Ville de Paris estimant « inacceptables » les exigences de la Fédération Française des Télécoms (FFT) et des 4 opérateurs. Ces derniers réclamaient notamment l’augmentation du seuil à 10, voire 15 V/m, le retrait des opérations d’intégration paysagère des antennes existantes ou encore la non communication de la date d’activation des antennes. Y voyant un refus des opérateurs de la FFT de renouveler la charte, la Ville de Paris a fait savoir, le 13 octobre dernier, que les parisiens ne disposaient plus de garantie en terme de transparence et de seuils d’exposition aux ondes électromagnétiques de téléphonie mobile.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS