Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Cameroun : un éco-garde tué par des braconniers
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Cameroun : un éco-garde tué par des braconniers

Le 27 septembre dernier, après avoir découvert dans un camp provisoire les carcasses de deux gorilles des plaines de l’Ouest, une espèce protégée, deux éco-gardes ont été la cible d’une fusillade aux abords du Parc National de Lobéké, au Cameroun. Un groupe de six braconniers a, en effet, ouvert le feu contre les deux gardes, tuant l’un d’eux et blessant gravement le second. Ce dernier, Jean Mamendji, a finalement pu prendre la fuite, contraint d’abandonner son collègue mourant après avoir tenté de le traîner.

Le corps de l’homme décédé, de son nom Pierre Achille Zomedel, a été retrouvé le lendemain, nu et attaché à un arbre. Son corps et sa tête étaient roués de coups et présentaient des stigmates faits à l’arme blanche. Cette démonstration de violence entend clairement faire passer un message. Depuis quelques mois, on assiste à une augmentation des représailles à l’encontre des éco-gardes, même si Pierre Achille Zomedel est le premier à être tué dans l’exercice de ses fonctions. Ce durcissement est consécutif au renforcement de la loi relative au braconnage illégal des espèces menacées, activité très répandue dans le Sud du Cameroun. Les éco-gardes ne sont, d’ailleurs, pas les seuls à faire les frais de cette violence, six pygmées Baka ayant été massacrés par des braconniers plus tôt dans l’année.

Les meurtriers de Pierre Zomedel, membre du WWF, font actuellement l’objet d’une poursuite pénale, lancée par les autorités du Cameroun et de la République Centrafricaine. Requérant l’appui des autorités gouvernementales, David Greer, coordinateur du WWF, chargé des Grands Singes en Afrique a déclaré : « Les écogardes sont des hommes courageux qui se lancent dans une bataille souvent inégale contre le trafic d’espèces, troisième trafic dans le monde après la drogue et les armes. Ces hommes sont souvent sous-équipés et particulièrement exposés aux violences et représailles. Les efforts d’application de la loi à tous les niveaux doivent être considérablement renforcés non seulement pour sauver les espèces sauvages mais aussi pour protéger les populations contre cette violence endémique ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
9 octobre 2011 - 0 h 00 min

Des poursuite pénales contre des « monstres » qui n’hésitent pas à tuer les gardes pour se faire du fric, c’est tout à fait insuffisant. Les gardes doivent être à même de se défendre: se déplacer en groupe armé muni de gilets pare-balles et autorisé à tirer en réplique si nécessaire. Je suis pourtant pacifiste par sagesse plutôt que par nature. Méis dans quelques cas -et c’en est un- la « gentillesse », le raisonnement n’ont aucune raison d’être. Pour stopper les meurtres tant à l’égard des gardes que des espèces protégées, il faut que les braconniers sachent qu’ils peuvent y laisser, eux aussi, la peau.


musico
9 octobre 2011 - 0 h 00 min

Le pacifisme c’est bien joli mais pour lutter contre des gens sans scrupule et sans pitié comme ces braconniers, il faut être à égalité : écogardes armés et autorisés à tirer à balle réelle sur les braconniers. Il n’y a pas assez d’écogardes et en les laissant massacrer, il y en aura de moins en moins. Prison à vie pour les braconniers attrapés vivants.


ladydidi
10 octobre 2011 - 0 h 00 min

… faire métier de protéger la nature dans le monde entier: aux USA les rangers de parcs nationaux sont de plus en plus souvent victimes de « représailles » de chasseurs et de braconniers… Vous avez dit « civilisation « ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
109

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS