Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Affrontements violents en Méditerranée entre Greenpeace et des pêcheurs français
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Affrontements violents en Méditerranée entre Greenpeace et des pêcheurs français

Le 4 juin dernier, aux environs de 14h, un violent affrontement opposa pêcheurs français et militants de la célèbre organisation Greenpeace en mer Méditerranée. Mobilisés pour défendre la cause du thon rouge, espèce dont les stocks sont aujourd’hui gravement menacés, les membres de l’organisation rendus sur place se seraient interposés de « façon non violente dans des opérations de pêche au thon rouge » pour libérer les poissons capturés par un thonier senneur français, le « Jean Marie Christian 6 », navire issu de l’armement sétois de Jean-Marie Avallone.

En réponse, sept thoniers senneurs se seraient alors alliés contre les militants et auraient chargé leurs zodiacs du haut de leurs navires de 30 mètres, dont les occupants étaient armés de lances équipées de couteaux. En outre, les pêcheurs auraient tiré à l’aide de fusées de signalisation tant sur les militants que sur l’hélicoptère de Greenpeace, témoin chargé de recueillir des images.

Cette démonstration de violence s’est finalement soldée par un blessé grave. En effet, un militant de Greenpeace a été harponné, avant d’être traîné sur plusieurs mètres. Il est finalement parvenu à extirper le harpon de sa jambe et a pu être extrait de l’eau avant d’être évacué par hélicoptère vers un hôpital de Malte. Après l’agression, un bâtiment de l’armée française est arrivé sur les lieux. D’après Greenpeace, trois navires de Jean-Marie Avallone et deux de l’armement Giordano ont été identifiés parmi les bateaux industriels présents.


La vidéo de l’accident

Depuis l’ouverture de la saison de pêche 2010 le 15 mai dernier, c’est la première opération de pêche que Greenpeace détecte, grâce à ses deux bateaux, le Rainbow Warrior et l’Arctic Sunrise, en surveillance depuis trois semaines.

 

Outre une montée en puissance de la violence à l’encontre des militants, un tel incident, alors que la saison de pêche débute à peine, laisse craindre une probable multiplication de ce type de « guérillas marines ». S’inquiétant pour l’un de ses membres, déclaré « très gravement blessé », Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France, a affirmé que : « Greenpeace va immédiatement saisir la justice française et les autorités européennes pour que la lumière soit faite et que les responsables de cette agression sauvage soient sanctionnés. Le gouvernement français doit immédiatement rappeler ces pêcheurs et mettre fin à toute opération de pêche ». D’après l’organisation, la violence de la réplique des pêcheurs était plus que disproportionnée, les militants étant seulement munis de sacs de sable, destinés à abaisser les filets pour libérer les poissons. 

 

Bien que devant faire face à des comportements pour le moins agressifs, Greenpeace se défend de tout recours à la violence et juge ses interventions nécessaires face à la démission des acteurs chargés de veiller à la bonne gestion des pêcheries. Ainsi, comme l’indique François Chartier, de la campagne Océans : « Greenpeace est intervenue aujourd’hui, comme toujours, de façon non-violente, parce que l’Iccat, la Cites, l’Union européenne et la France ont failli à leur mission et restent sourdes aux recommandations des scientifiques. Si nous voulons sauver le thon rouge, il faut immédiatement stopper des pratiques de pêche irresponsables et destructrices. ». Pour l’organisation internationale, la France doit prendre exemple sur l’Italie, laquelle aurait imposé un moratoire à ses thoniers senneurs, en leur promettant de les indemniser pour les convaincre de rester à quai.

 

Cet épisode n’est pas le premier du genre, le catamaran de l’association internationale Sea Shepherd ayant été coulé par un baleinier japonais début janvier de cette année.
Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 juin 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
10 juin 2010 - 0 h 00 min

Les chasseurs sont partout les mêmes ! sur mer comme sur terre les animaux sont leur propriété.
Ils extermineront les thons rouges jusqu’au dernier et passeront à autre chose.
Méfions-nous des mangeurs de viande : leur cruauté, leur appétit sanguinaire et leur mépris du vivant sont sans limite.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS