Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Accaparement des terres des pays du sud au nom de la surconsommation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Accaparement des terres des pays du sud au nom de la surconsommation

Les Amis de la Terre Europe et le Sustainable Europe Research Institute (SERI) viennent de publier un rapport dans lequel ils ont modélisé les besoins en terres de divers pays et continents. Concrètement, les besoins ainsi calculés font la somme, d’une part, des terres qu’un pays consacre à sa propre consommation domestique et, d’autre part, des terres que ce même Etat emprunte aux autres pays, via l’importation de produits (denrées alimentaires, vêtements etc). Les terres consacrées aux produits d’exportation sont déduites de cette équation.

L’application de cette formule a montré que les besoin en terres de l’Europe augmentent « de façon insoutenable », en raison de hauts niveaux de consommation et d’une forte demande en viande et produits laitiers notamment. Selon l’étude, l’Europe mobilise ainsi 640 millions d’hectares par an pour sa seule consommation, soit 1,5 fois sa superficie. La consommation moyenne de terres de l’Union européenne représente 1,3 hectares par personne, contre 0,4 hectare par personne pour la Chine ou l’Inde.

Coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France, Sylvain Angerand décrit la surconsommation européenne comme l’un des plus puissants moteurs de l’accaparement de terres des pays du sud par les pays développés. Revers de la médaille, avec 60 % des terres consommées hors frontières, l’Europe s’impose aujourd’hui comme le continent le plus dépendant des importations de terres. Nulle surprise donc si l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, les Pays-Bas et l’Espagne figurent dans la liste des dix pays au monde les plus dépendants de l’importation de terres pour leurs économies.

En septembre 2011, la Commission européenne a reconnu la nécessité de s’attaquer au problème soulevé par les importations de terres de l’Europe. Timide, cette déclaration de bonnes intentions se cantonne, pour le moment, à l’ouverture d’une consultation lors des deux prochaines années, destinée à mesurer notre consommation en ressources naturelles. Pourtant, d’après les Amis de la Terre, bien que le récent rapport se base sur des données de 2004, les plus récentes disponibles, tout porte à croire que cette tendance va en s’accentuant. La faute en revient notamment à la demande croissante en agrocarburants, dont le développement a notamment généré un doublement de la consommation européenne d’huile végétale. Entre 1999 et 2010, la consommation européenne d’huile végétale est ainsi passée d’environ 12 millions de tonnes par an à 22 millions.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
13 octobre 2011 - 0 h 00 min

Ce que dit cet article, et donc ce rapport, n’est pas nouveau, mais il a le mérite d’exposer les faits avec clarté et de façon indéniable : en se nourrissant d’animaux et de produits animaux, on affame et on tue directement des êtres humains ; et en tuant des animaux pour s’en nourrir on tue directement des êtres humains.

Mais manifestement les Européens, et en premier lieu les Français, qui sont les plus gros consommateurs d’animaux en Europe et parmi les 10 plus gros consommateurs au monde, ne sont pas prêts à se remettre en question. Leur « plaisir » passe avant tout, le plaisir est au-dessus de tout, de la vie et du bien-être de TOUS les animaux, humains et non humains. Mais quel plaisir peut-on trouver à se nourrir de sang, de souffrance, de torture, de mort ; 99 % de la population a-t-elle donc le goût complètement perverti ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS