Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » 44 tonnes pour les camions cet été
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






44 tonnes pour les camions cet été

Même s’ils sont limités à 40 tonnes, les poids lourds actuels sont adaptés à un poids total allant jusqu’à 44 t. Cette capacité leur vaut une dérogation pour utiliser pleinement leur capacité de charge dans un rayon de 100 km autour des ports maritimes, dès lors qu’il s’agit exclusivement de marchandises qui sont arrivées ou seront acheminées par la voie maritime. De ce fait, les professionnels de la route demandent depuis longtemps la suppression du seuil des 40 t pour pouvoir utiliser et rentabiliser pleinement leurs véhicules. Dans une étude réalisée en 2008, le Comité National Routier (CNR) estimait que cette mesure permettrait un gain de productivité oscillant entre 9 à 11%.

Si jusqu’alors les professionnels de la route n’avaient pas eu gain de cause, ils ont trouvé en la crise économique et, surtout, le monde agricole des alliés de poids. En effet, suite à la manifestation de ces derniers à Paris, le président de la république, Nicolas Sarkozy, a annoncé la légalisation de l’utilisation de camions de 44 tonnes pour le transport des produits des secteurs agricole et agroalimentaire, dès cet été. Dans l’interview, publiée par l’hebdomadaire La France Agricole, N. Sarkozy justifie cette mesure, entre autres, par le gain de productivité qu’elle devrait procurer et la réduction des émissions de gaz à effet de serre générée.

Si l’annonce a évidemment été bien reçue par les routiers et les agriculteurs, dans les milieux écologistes, il n’en va pas de même. Il est vrai que ce n’est pas ainsi que l’on va favoriser un déplacement des flux de marchandises vers le fluvial et le rail, n’y même que l’on allègera le coût de l’entretien du réseau routier sur les impôts, celui-ci ne pouvant qu’être mis à plus rude épreuve avec des camions 4 tonnes plus lourds. Toutefois, il est également vrai qu’il est aberrant de ne pas utiliser des camions au maximum de leurs possibilités, sachant, qu’à volume de marchandises identique, cela permet une économie de camions sur les routes.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 mai 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
2 mai 2010 - 0 h 00 min

Allons-y gaiment! Adieu les voeux pieux du Grenelle de l’environnement qui préconisait la réhabilitation du transport par les canaux et par le rail! Fonçons! Plus de camions, plus gros, plus polluants, plus de dégradation des routes, au frais du contribuable…
A qui fera-t-on croire que cela va représenter un gain écologique? Il est évident que les gains de productivité seront réinvestis dans l’augmentation de la flotte…


brutus38
5 mai 2010 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord avec vous thylacine !
Mais les transporteurs, tout comme les paysans (que je respecte du reste en tant qu »hommes)représentent un poids énorme dans la balance électorale …. Alors adieu Grenelle !!! et pauvre Nicolas Hulot ….
Au fait je croyais avoir appris que les tracteurs agricoles étaient interdits sur les autoroutes … j’en ai vu plein à la télé même qu’ils étaient escortés par la Gendarmerie (ou la Police) ….. !!!!!!


marseille42
6 mai 2010 - 0 h 00 min

Le Grenelle de l’environnement a été, dès son origine, une vaste fumisterie et les « anciens » comme moi n’y croyaient absolument pas. Un vieil adage dit très justement « Comme on connaît ses saints, on les honore ». Et les « saints » qui nous gouvernent n’ont qu’un seul objectif: plaire à leurs petits copains, surtout les plus riches, afin d’en récolter les bénéfices électoraux et financiers. Et l’environnement, dans cette avidité jamais rassasiée? Mais (soyons vulgaires) ils s’en tapent!






à lire aussi
     
Flux RSS