Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » 34 groupes indiens de Colombie menacés de disparaître
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






34 groupes indiens de Colombie menacés de disparaître

Selon un article publié par le Haut Commissariat des Nations Unies, et relayé par l’organisation Survival International, au moins 34 groupes indiens basés en Colombie pourraient être amenés à disparaître. Le climat ambiant de violence exacerbée serait la principale cause de cette menace. En effet, les Indiens sont confrontés à une recrudescence des menaces de mort et des meurtres, les jeunes étant enrôlés de force au sein de groupes armés.

D’après le document paru, les assassinats d’Indiens de Colombie auraient augmenté de 63 % entre 2008 et 2009. En atteste la mort, deux semaines avant la publication de l’article, de Luis Socarrás Pimienta, leader du peuple Wayúu, abattu devant son domicile dans la province de la Guajira, au Nord du pays.

Sont notamment mentionnés dans le rapport les peuples Awá et Nukak. Constituant l’un des derniers peuples nomades d’Amazonie, les Nukak auraient perdu plus de la moitié de leur population depuis l’arrivée des colons cultivateurs de coca sur leur terre. A l’heure actuelle, ils sont contraints de survivre dans des abris de fortune, en périphérie des villes ou dans la forêt où règne la violence.

Déjà, un précédent rapport des Nations Unies informait de cette vague de violence, dénonçant un programme soupçonné d’œuvrer à un « nettoyage ethnique » au profit de cultures illicites ou de l’établissement d’entreprises agroalimentaires, notamment des plantations de palmiers à huile.

Aussi, et ce malgré les efforts réalisés par l’Etat colombien, l’article affirme que le risque d’extinction physique et ethnique de ces groupes indiens est réel, voire même s’est intensifié dans certains cas.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 16 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
19 septembre 2010 - 0 h 00 min

L’humanité est appelée à disparaître et les plus faibles sont les premiers frappés? Les seuls spécimens qui survivront sont les requins de la finance. L’extinction programmée des tribus amérindiennes et d’autres peuplades en Asie ou Océanie ne profite qu’au grand banditisme, qu’il ait ou non pignon sur rue. Les cartels de la drogue en font partie mais les grands laboratoires, les multinationales qui pillent les richesses naturelles par la destruction de l’environnement qui suscite famines et guerres ne valent pas mieux.
Il ne faut pas changer de planète mais éradiquer le pouvoir de la monnaie qui ne repose que sur du vent.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS