Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » 190 cochons coincés dans un camion sans eau : la routine de la conduite à l’abattage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






190 cochons coincés dans un camion sans eau : la routine de la conduite à l’abattage

En mars dernier, environ 390 eurodéputés signèrent une déclaration visant à limiter le transport d’animaux destinés à l’abattage à 8 heures au sein de l’Union européenne. Actuellement, la réglementation européenne autorise notamment le transport de bovins, moutons, chèvres pendant 29h d’affilée sans pause. De tels trajets sont une source de souffrance pour les animaux, au gré des entorses à une réglementation déjà très laxiste. Du 8 au 10 juin derniers, trois organisations de protection animale (1) ont suivi un camion italien transportant 190 cochons depuis l’Espagne vers la Sicile, en passant par la France et l’Italie.

Le trajet a duré plus de 36 heures, incluant une traversée maritime d’environ 11 heures, avec des températures très élevées (plus de 32 °C). Durant la traversée maritime, alors que le camion était garé en plein soleil, le système d’abreuvement n’a été activé qu’un court moment. N’ayant pas pu s’hydrater pendant plus de 36 heures, les cochons souffraient d’un important stress thermique et hydrique (respiration difficile, salive épaisse dans la gueule, espace limité entravant la régulation de la température corporelle etc.). Face à l’insuffisance des contrôles officiels, les organisations réclament l’interdiction des longs transports d’animaux au profit des transports de carcasses.

Cécile Cassier
1- Les organisations à l’origine de cette enquête sont le PMAF (Protection Mondiale des Animaux de Ferme), ANDA et Animals’ Angels.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
21 juin 2012 - 0 h 00 min

Scandaleux ! et le cas n’est pas unique, cela arrive souvent. Je vous conseille le visionnage de ce documentaire « adieu veau vache cochon couvée », diffusé récemment sur F3 et à revoir sur le site : http://www.l214.com/revue-presse/20120613-documentaire-beatrice-limare


thylacine
21 juin 2012 - 0 h 00 min

J’ai toujours été frappé de constater que l’Homme, individuellement, est horrifié par de telles atrocités, et ne les commettrais pas délibérément. Par contre, en « bande organisée » (la société) il les commet apparemment sans état d’âme.
Une population humaine n’est pas une simple addition d’êtres humains, c’est autre chose, qui possède des propriétés spécifiques, comme celle d’être inhumaine…


nicolekretchmann
22 juin 2012 - 0 h 00 min

dans ces cas monstrueux, où sont « les cochons »?
Si cette monstruosité entraîne à devenir végétarien, ces pauvres animaux n’auront pas souffert pour rien !
Hélas, les humains inhumains ne font pas encore le rapprochement avec leur tranche de jambon !
Mais le changement a débuté et c’est merveilleux.
Je remercie du fond du coeur nos frères animaux qui s’offrent pour nous aider à ouvrir notre conscience.


gardien de mouton
27 juin 2012 - 0 h 00 min

Comment ce fait il que l’on transporte des bêtes vivantes sur de si grandes distances? Si c’est pour l’abattage c’est certainement pour berner le consommateur (une photo de montagne et l’on croit qu’il ont été élevés en Sicile).
Si c’est pour l’élevage, l’éleveur a tout intérêt à en prendre bien soin car c’est son investissement et donc s’il y a perte c’est pour sa pomme.
Si les bêtes partent pour la viande il faudrait qu’elles le soient dans un petit périmètre autour de leur lieu d’élevage.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
52

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS