Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Ségolène Royal, va-t-en guerre face au loup !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Ségolène Royal, va-t-en guerre face au loup !

loups et troupeaux

Depuis le retour naturel du loup en France, par l’Italie en 1992, jamais un gouvernement n’avait donné l’autorisation d’abattre un si grand nombre de canidés. De la même manière, jamais les préfets avaient été aussi prompts à signer des autorisations de tirs effectives sur le terrain.

Alors que la population lupine est en baisse significative pour la première fois, 282 loups sur la période hivernale 2014-2015, contre plus de 300 un an auparavant, le gouvernement accentue sa pression sur le loup. Avec un nombre de tirs autorisés s’élevant à 24 pour la période passée (déjà un record avec 19 loups tués officiellement), la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a fixé une hausse des abattages de 50 % en autorisant jusqu’à 36 « prélèvements » d’ici le 30 juin 2016. Autrement dit, Ségolène Royal se prononce en faveur d’une réduction de la population de loups de plus de 10 %. Après ses déclarations sur les ours, la ministre fait, une nouvelle fois, la démonstration de sa grande volonté de préserver la faune sauvage, fusil en main. Ce faisant, elle fait fit des engagements internationaux pris par la France en 1979, lors de la convention de Berne, et en 1992 avec la directive européenne Habitat-faune-flore, reconnaissant à ces animaux le statut d’espèces strictement protégées.

Si un encadrement du développement de la population de loups est nécessaire pour limiter son impact sur l’élevage ovin, le fait de privilégier les tirs comme principale solution apparaît pourtant comme un échec. L’explosion de la prédation sur les troupeaux tend en effet à démontrer leur caractère contre-productif. Alors que le nombre de loups a diminué l’année dernière, jamais les prédations sur les troupeaux domestiques n’ont été aussi importantes. En 2014, 9190 bêtes ont ainsi été attaquées pour un effectif de 282 loups, quand, en 2013, plus de 300 loups « ne faisaient que » 6 812 victimes dans les troupeaux.

Un tel paradoxe s’explique par la pression mise sur le loup, comme tendent à le démontrer des études réalisées en Italie, en Espagne, etc. Si les tirs de défense, lorsqu’un loup est à proximité ou attaque un troupeau, ne sont pas discutables, que cela soit pour l’éleveur ou pour leur impact sur le loup. Celui-ci est en position de chasse, dans une situation à risque, le stress engendré sur l’individu et/ou la meute, même en cas de tir, est naturel. A l’inverse, les tirs de prélèvements sont une source de déstabilisation des loups et meutes auxquelles ils appartiennent. Or une meute désorganisée, voire éclatée, est source d’attaques plus fréquentes. Peu nombreux, voire isolés, les prédateurs désorientés privilégient ainsi les proies les plus faciles. Par ailleurs, le taux de réussite étant moindre, le nombre d’attaques augmente…

Aujourd’hui, avec une telle approche, le risque est grand d’une escalade totalement contre productive pour tous. Si les associations doivent accepter les tirs de défense, les tirs de prélèvement actuels doivent être stoppés et les éleveurs doivent protéger effectivement leurs troupeaux. Malgré les subventions, la mise en place des moyens de protection demeure aléatoire et non vérifiée. Rien n’est fait pour contraindre les nombreux récalcitrants, les attaques sont indemnisées même si les animaux ne sont pas protégés.

En absence de vison et courage politique, le calme n’est pas prêt de revenir dans les zones où le loup a élu domicile, ce dernier et les éleveurs faisant leur travail en étant les premières victimes !

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 août 2015 à 11:19

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Galante
26 août 2015 - 15 h 19 min

Personne ne connaît un bon éthologue ou biologiste à conseiller à madame Royal?

Toujours pas compris la bonne gestion des troupeaux en Italie où tous ces problèmes n’existent pas?

Quel gâchis: se réjouir tout d’abord du retour du loup et puis en arriver là!


Yves
26 août 2015 - 15 h 52 min

Bonjour
C’est très simple en Italie ils ont des chiens pour protéger les troupeaux .
Mais en France nous sommes gouvernés par des béotiens, alors on introduit et puis on massacre .
Du grand n’importe quoi comme d’habitude .
Pffffffffffffff


pierre furbeyre
26 août 2015 - 17 h 42 min

c’est triste d’avoir un ministre comme ça
il faut dire qu’elle n’a pas été élue


Jean-Michel
27 août 2015 - 7 h 13 min

oui, vivement 2017 ! c’est proprement scandaleux de la part d’un pseudo « ministre de l’écologie » ! se moquer des lois, autoriser l’éradication (on en est là) d’une espèce strictement protégée, c’est aberrant


Gromit
27 août 2015 - 8 h 23 min

Affligeante cette Royal ! Elle a un goût pour la beaufitude.
Elle pourrait être à la FNSEA ou à Chasse, Pêche et Traditions, on ne verrait pas la différence. (Cela dit elle n’est pas la seule brute dans ce gouvernement).


Maxime
27 août 2015 - 9 h 45 min

Comme d’habitude quand on parle du loup, je me demande comment font les italiens et les espagnols faces au loup, il semble que chez eux ça ne pose pas de problème équivalent à la France, je pense que chez eux il y a encore des bergers, chez nous non, ça coute trop cher. Rien de tel qu’un berger pour faire fuir les loups.


Gérard Mauget
27 août 2015 - 10 h 04 min

Nos ancêtres, vivant dans un environnement qu’ils ont su remarquablement façonner et maitriser, ont éradiqué les loups, non pas par hasard mais pour assurer la sécurité des campagnes.
l’idéologie écologiste qui défend la présence des loups doit être combattue en particulier car ce ne sont ses défenseurs qui en subissent les conséquences !


Laurenzerl
27 août 2015 - 19 h 27 min

c’est toujours pareil, on les extermine, on les réintroduit et paf on leur fait la chasse… qui fait les frais de ces conneries ? Les animaux bien sûr, que ce soit les lynx (voir en Allemagne), les loups, les ours ou autres…
comme la France est un pays de chasseurs (plus de 4 millions d’électeurs, ah mais, on plaisante pas avec ce genre de choses, Madame la Royale !)
C’est tout bonnement LA-MEN-TA-BLE !!!


Laurenzerl
27 août 2015 - 19 h 28 min

il faudrait lui envoyer Hélène Grimaud…


Nicole Sarah Kretchmann
30 août 2015 - 15 h 41 min

Le loup a un avantage sur l’humain : il est fidèle à sa louve et à sa meute.
Quelle différence entre un mouton égorgé par un loup – environ 10 000 – par an et les animaux massacrés en laboratoire : 7 00 par jour et 50 000 en abattoir par jour ? Plus, plus tout ce que l’on ne sait pas…
les pauvres humains barbares ont mis sur le loup, chez d’autres c’est le bouc, le mouton tout ce qu’ils ne veulent pas voir en eux… croyant, espérant devenir meilleurs !!!
mon site http://chante-la-vie.fr


Bioclim
2 septembre 2015 - 22 h 24 min

Vous n’êtes pas sympa avec madame ROYAL: vous la critiquez tous.
De mon côté, j’essaie de trouver quelque chose de bien qu’elle a pu faire, mais je ne trouve pas.
Ah si, elle est polie et ne dit jamais de gros mots.
Toujours bien habillée.
Si, si, elle a des qualités quand même.


mécontent
3 septembre 2015 - 8 h 12 min

cette pauvre Royale me fait penser à la Royale de 1789 devenue acariâtre, méchante
en faisant tuer des loups elle pense aux élections de 2017 pour son pauvre flamby qui a des chances de les perdre……….tant mieux
si que des fois il pouvait la remettre dans son lit ou sur son scooter

quel gouvernement de pieds nickelés c’est du jamais vu et dire que moi je disait qu’il aurait un gouvernement propre
il n’y a que des assassins et des bons à rien

n’oubliez pas que nous sommes l’exception française qui confirme la règle ………… bêtise et stupidité


vivian
5 septembre 2015 - 17 h 28 min

nos » ancêtres  » à qui nous n’avons rien à envier en terme de bêtise, ont éradiqué nombre d’espèces à leur profit; par ignorance, cupidité ou plaisir de la chasse.
En dignes héritiers, nous achevons le massacre avec la même »raison »(celle du plus fort) en y ajoutant notre nombre et notre technique.
rira bien jaune qui rira le dernier; mais en attendant, le gouvernement Hollande est à mettre dans les poubelles de l’écologie sans laquelle point de survie humaine.


Jack
6 septembre 2015 - 10 h 19 min

Engagements internationaux pris par la France en 1979, lors de la convention de Berne, et en 1992 avec la directive européenne Habitat-faune-flore, reconnaissant à ces animaux le statut d’espèces strictement protégées.
Il n’y a pas de sanctions prévus en cas de non respect ? c’est juste pour faire beau ? et on voudrait qu’on soit patriote ! Merde aux politiciens menteurs, voleurs et opportunistes !!!


J.Ph. ROSELLO
7 septembre 2015 - 20 h 07 min

Autrefois j’aurais sans doute pensé comme la majorité, en défendant les loups, d’autant qu’ils n’attaquent pas les humains (sauf s’ils sont mourants mais nous ne sommes plus au Moyen-Age…) mais force est de reconnaître :
- Qu’ils n’ont PLUS leur place dans notre environnement du 21ème siècle ! 9190 moutons tués cette année, JUSTE pour avoir quelques loups, je n’en vois pas l’intérêt ou la nécessité environnementale. Il faudrait au moins que ceux qui acceptent cette situation LA FINANCENT ! Déjà que les éleveurs ont du mal à s’en sortir, autant supprimer l’élevage pastoral en France et importer le mouton de Nouvelle-Zélande, où il n’y a jamais eu de loups… On pourrait toutefois prélever ces animaux pour les mettre ailleurs et non les tuer, ce qui est paradoxal pour une espèce protégée.
- Les espaces où ils vivent en Italie me semble plus sauvages qu’en France, mais je me trompe peut-être… Si une meute de loups a vraiment faim ce n’est pas un chien qui va l’arrêter. En Italie ou en Espagne ils ont plus de chances de trouver une autre proie, ici j’en doute à part les marmottes. (?)
- Ces loups n’ont pas été réintroduits, comme certains l’écrivent ici, mais sont passés eux-même par les Alpes.
- Contrairement aussi à ce qui est affirmé, les autorités peuvent décider de l’abattage d’animaux sauvages protégés en cas de nuisances avérées ou d’un danger.
- Critiquer le gouvernement à tout bout de champ est stupide, d’autant qu’un autre aurait fait pareil !
- Comparer des moutons destinés à notre alimentation carnée (que nous avons comme TOUS les Primates…) mais dévorés par des Loups… avec des animaux de laboratoire, c’est ridicule comme tout ce qui est excessif. Ce n’est que de l’idéologie et de l’obscurantisme ! Si votre enfant était gravement malade vous ne lui donneriez pas un médicament testé seulement sur des cultures cellulaires… Si un produit rend débile ça ne se verra pas dans un tas de cellules ! Les pratiques des laboratoires ne sont plus celles d’il y a 30 ans.
- « Il faut dire qu’elle n’a pas été élue » [Royal]: puissant comme remarque… Les ministres ne sont JAMAIS élus ! Sinon elle a été élu présidente de sa région et la SEULE réélue au premier tour avec 60 % des voix, comme quoi ils n’ont vraiment pas envie d’avoir quelqu’un d’autre, hein ?


Jack
9 septembre 2015 - 20 h 30 min

A force de faire plaisir à la FNSEA pour récupérer l’électorat d’un maximum d’agriculteurs, la biodiversité en France a été divisé par trois, on bouffe de la merde, des cadavres empoisonnés aux antibiotiques, les animaux ne sont plus de la vulgaire bidoche, on boit du nitrate, etc etc … ça vous rend heureux vous ? que de belles perspectives pour nos enfants !


sirius
10 septembre 2015 - 12 h 21 min

Il faudrait être singulièrement naïf pour voir en Mme Royal une ministre écologiste .En fait elle est ministre en charge des oppositions politiques posés par les problèmes écologiques ,au service (comme les préfets ) d’un gouvernement parfaitement fermé à cette vision des choses .


mécontent
13 septembre 2015 - 8 h 59 min

il me semble que certain ont oublié que le loup était là avant nous et qu’il a sa place comme tout le monde sur cette terre.
aujourd’hui combien d’espèces ont disparu par la bêtise et l’avidité de l’homme?
vous admettez que toutes les races et toutes les couleurs peuvent vivre dans un même pays? alors admettez que tous les animaux ont le droit de vivre dans notre pays!
est ce que vous parquez les hommes à cause de leur différence? NON, alors ne parquez pas les animaux
vous criez Liberté, OK, alors laissez la liberté aux animaux
pour le bien être de l’homme tout est fait ( suivant les pays) mais pour les animaux, qu’est il fait en dehors des zoos? croyez vous qu’ils y soient heureux à tourner en rond à en devenir fou?!
bien sur vous allez dire que c’est une façon de sauvegarder une race en voie d’extinction, OK, mais après?
qu’allons nous laisser à nos enfants à force de régenter tout?
une dictature sans précédent acceptée par tous ( déjà que l’on y est) où chaque pas que l’on fera aura une loi pour vous dire comment marcher afin de……….. de quoi d’ailleurs? d’un lobby qui aura eu une lubie pour faire un peu plus d’argent sur le dos des imbéciles/dociles que nous sommes?!
c’est pourtant ce qui se passe en ce moment, et comme d’habitude personne ne bouge?!
si l’on en là aujourd’hui c’est parce que nous avons réduit l’espace vital des animaux, pour que l’homme (toujours lui) puisse vivre et se reproduire au détriment des animaux!!
par contre on a créé des décharges publiques dans lesquelles ont prospéré d’autres animaux qui ont envahi les villes et dont on a du mal à se débarrasser?! encore une erreur humaine
et l’on pourrait épiloguer longtemps que malheureusement ça ne changerait rien



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2605

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS