Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Ressortir la mangeoire à oiseaux ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Ressortir la mangeoire à oiseaux ?

mangeoire à oiseaux

mangeoire à oiseaux

L’année 2013 n’aura sans doute pas été la plus belle pour les oiseaux de nos jardins. Selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO) qui a fait remonter les informations de ses nombreux adhérents, nos amis à plumes auraient déserté nos contrées cet hiver. Environ 30% d’oiseaux en moins dans les mangeoires des particuliers. Certaines espèce, comme le pinson, ont vu leurs effectifs diminuer de 70%, quand on ne parle pas d’une disparition totale et inquiétante des mésanges.

Nul besoin de s’inquiéter pour le devenir de ces espèces, puisque la météo serait en effet la grande responsable de ce changement constaté. Avec un hiver plus clément en Europe du Nord, les oiseaux migrateurs habitués à venir passer l’hiver chez nous sont restés là-bas. Les températures, qui commencent à baisser dans les pays nordiques, pourraient finalement pousser de nombreux oiseaux vers la France, avec quelques semaines de retard par rapport à la date habituelle de leur retour. Dès lors, tous les amis des animaux vont pouvoir fourbir leurs armes et préparer à ces grands voyageurs de petites niches pour s’abriter, tout en n’oubliant pas de leur proposer de quoi reprendre des forces. Vous l’avez compris : vous pouvez sortir la mangeoire du garage et la réinstaller ou, si vous n’en êtes pas encore équipé, vous pouvez vous lancer dans sa fabrication.

Ce qu’il y a de bien avec les oiseaux, c’est qu’ils ne sont pas exigeants et ne réclament pas une débauche de luxe. Une simple planche de bois, creusée en son centre pour y déposer de la nourriture, et surmontée d’un toit qui protège des intempéries, devrait leur suffire. Veillez tout de même, si possible, à disposer la mangeoire dans un endroit inaccessible aux écureuils : ils pourraient bien se servir en quantité.

Selon les espèces d’oiseaux qui fréquentent habituellement votre jardin, vous pouvez leur proposer des graines de citrouille, du tournesol, du blé, de l’orge ou du sarrasin. Un tableau disponible sur Wikipedia vous aidera à faire le meilleur choix : . Et pour celles et ceux qui ne sont pas sûrs d’offrir leur mets préféré aux oiseaux de passage, une plaquette de beurre ou de margarine devrait leur faire le plus grand plaisir. En revanche, n’attendez pas un quelconque signe d’affection ou de gratitude de leur part, vous risqueriez d’être déçus…

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 07 mars 2014 à 11:37

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Eléonore Visart
8 mars 2014 - 14 h 18 min

Oui mais des graines bios!! Sinon on participe à l’empoisonnement généralisé, non seulement des oiseaux, mais des humains et des générations futures


raymond
8 mars 2014 - 19 h 22 min

bizarre analyse,mes 100 kgs de graines de tournesols sont pratiquement terminees,mesanges bleues,charbonnieres,moineaux friquets,verdiers,chardonnerets,seuls les gros becs manquent a l’appel,deja l’annee derniere ils n’etaient guere nombreux .l’hiver je laisse les asters,amarantes ,toutes les plantes a graines,ca gazouille dans les haies


paul48
8 mars 2014 - 19 h 34 min

J’ai l’impression que cet article devait être prévu pour novembre ou décembre !!
Même si l’hiver n’est pas terminé on est plus prêts à rentrer les mangeoires et il sera bientôt temps de préparer les nichoirs !
Quant aux espèces nordiques c’est un fait qu’elles ne sont pas descendues en masse en raison d’un hiver doux (Lozère à 1.000 mètres)


Grunert
8 mars 2014 - 20 h 27 min

le tableau de Wikipédia auquel vous renvoyez concerne les oiseaux nord-américains !Rien à voir avec les espèces de nos régions !


béghin jc
8 mars 2014 - 21 h 04 min

la migration restera toujours un grand mystére,c est trés bien pour la nature


Laurent
8 mars 2014 - 22 h 32 min

article qui vient bien tard en effet !
mais il n’est jamais trop tard pour bien faire !!
pour ma part, la mangeoire est dehors (uniquement des graines de tournesols) depuis fin octobre et sera rentrée fin mars.
Et quel spectacle les amis ! des mésanges noires, des bleues. des verdiers. des pinsons des arbres. des chardonnerets….un rossignol très bagarreur et même un pic vert…
la nature est merveilleuse, les humains doivent en prendre grand soin.


Christophe
9 mars 2014 - 20 h 27 min

Ah non, cet article tombe à pic – pour ainsi dire… ;-)
Les boules de graisse sont restées presque entières et la mangeoire pleine de graines sans la regarnir depuis la fin de l’automne jusqu’à la mi-février. J’avais attribué ce manque d’intérêt inhabituel au temps doux qui a duré tout l’hiver (je suis dans le sud-ouest) et laissé une réserve de graines (ainsi que d’insectes) dans la nature.
Et puis depuis trois semaines il y a eu une affluence toujours croissante (principalement de mésanges – dont quatre espèces) et les boules fondent de plus en plus vite. (J’ai l’impression que ça pourrait durer encore un moment et que le sevrage printanier risque d’être reporté, donc j’en ai repris hier).
Et si le service n’est pas assez copieux les ‘clientes’ viennent faire du sur-place devant les fenêtres de mon bureau (à 3 mètres) ou s’accrochent aux volets pour en redemander.
‘Affection’? ‘Gratitude’? – je n’en sais rien, mais elles comprennent parfaitement à qui il faut s’adresser et ça fait beaucoup de plaisir – aussi bien que leur ballet aérien incessant.


Gaffet Michèle
9 mars 2014 - 23 h 22 min

Gentil votre article sur la mangeoire des oiseaux mais je vous déconseille le MARGARINE, c’est pas bon du tout ni pour les humains et encore moins pour les oiseaux qui eux ne fabriquent pas ce genre de denrée poison ! N’importe quelle graisse animale ou oléagineuse fera l’affaire, mais de grâce boycottons la margarine…


claude
12 mars 2014 - 12 h 44 min

Conseiller de mettre des mangeoires alors que dans la plupart des régions le sol n’est plus recouvert de neige, n’est pas très sérieux. Les oiseaux retrouvent de la nourriture. Le nourrissage doit s’arrêter vers le 15 mars sous peine de risquer de rendre dépendants les oiseaux. Pour avoir de vrais conseils sur le nourrissage des oiseaux vous pouvez aller sur le site suivant pour voir l’article de Roger GARCIN, chercheur, bagueur formateur.
http://www.arnica-montana.org/fileadmin/Arnica_montana/documents/Oiseaux_hiver_RG.pdf



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
5083

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS