Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pour les abeilles, l’Europe va interdire des pesticides
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Pour les abeilles, l’Europe va interdire des pesticides

Abeille butinant

Crédit photo : Maria Gram Jensen

C’est une première, avec une Commission européenne habituellement très favorable à l’agriculture intensive : l’Europe va interdire les principaux usages de 3 insecticides de la famille des néonicotinoïdes pour protéger les abeilles. Il est vrai que suite à la récente parution d’un rapport de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments), soulignant le risque que faisaient porter les insecticides Clothianidine, l’Imidaclopride et le Thiaméthoxam sur les abeilles, une position trop favorable à ses substances devenait difficile à tenir pour la Commission.

Analysant les données de l’industrie, concernant les 3 pesticides précités, l’EFSA a en effet identifié des risques pour les abeilles provenant de l’exposition au nectar et au pollen contaminés, ainsi qu’aux poussières émises lors du semis avec des semences traitées. L’autorité a également relevé un déficit d’information dans la persistance de résidus toxiques dans le sol, l’eau et les cultures futures, la toxicité chronique pour les abeilles à des doses extrêmement faibles et des effets neurotoxiques et comportementaux à des doses sublétales.

Les éléments avancés par l’étude n’ayant pu être contestés scientifiquement par les fabricants, ils sont assez forts pour que la Commission, les Etats membres et le Parlement européen appliquent le principe de précaution. Même si le vote des Etats (1) n’a pas permis de dégager une majorité suffisante pour restreindre ces pesticides, il donne le pouvoir à la Commission de légiférer en la matière. Ainsi, selon le Commissaire Maltais, Tonio Borg, en charge du dossier, la décision de suspendre ces pesticides sera officialisée « dans les prochaines semaines … Les abeilles sont vitales pour notre écosystème et elles doivent être protégées, d’autant qu’elles apportent une contribution annuelle de 22 milliards d’euros à l’agriculture européenne ».

Concrètement, la Commission va suspendre pendant deux ans l’utilisation des insecticides Clothianidine, l’Imidaclopride et le Thiaméthoxam pour les cultures de maïs, colza, tournesol et coton. En ne concernant que les périodes de l’année durant lesquelles les abeilles sont actives et les cultures qu’elles visitent, il ne s’agira pas d’une interdiction complète. Cette décision sera effective à compter du 1er décembre.

Si cette annonce a été évidemment bien accueillie par les apiculteurs et associations de défense de l’environnement, pour Jean-Charles Bocquet, directeur général de l’UIPP (2), « La suspension des 3 néonicotinoides ne mettra pas fin aux mortalités des abeilles« , tandis que le groupe Bayer, directement concerné par ces suspensions, déplore « un revers pour la technologie et l’innovation ».

 

1- Etats favorables : Allemagne, Bulgarie, Estonie, France, Belgique, Danemark, Espagne, Chypre, Luxembourg, Lettonie, Slovénie, Malte, Pays-Bas, Pologne et Suède.

Opposés : Italie, Royaume-Uni, Hongrie, Portugal, Roumanie, Autriche, République Tchèque et Slovaquie.

Ne se sont pas prononcés : Irlande, Grèce, Lituanie et Finlande.

2- Union des Industries pour la Protection des Plantes est l’organisme de représentation des fabricants de pesticides.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 avril 2013 à 08:14

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
jacques
2 mai 2013 - 9 h 29 min

En espérant que les responsables politiques ne se corrompent pas à nouveau avant fin 2013 sous la pression de Bayer ou d’autres puisque cette interdiction est pour 2014.
On ne peut imaginer que la vie des abeilles, donc la vie humaine fasse l’objet de mauvais compromis.


gpsteimes
2 mai 2013 - 12 h 11 min

ceci est une victoire certes mais mitigée car l’interdiction n’est pas totale, « seulement pendant la période d’activité des abeilles »,et quid des pulvérisations hors « activté des abeilles », les résidus vont disparaître comme par enchantement…
d’autre part les industriels fourbissent d’autres armes: OGM, Nanotechnologies et les abeilles, et l’être humain, ne sont pas assurés de l’emporter…
triste monde cupide



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
847

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS