Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Une réserve d’obscurité en République Tchèque
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une réserve d’obscurité en République Tchèque

C’est suffisamment rare pour être mentionné : une nouvelle réserve d’obscurité vient d’être créée. Située à Jizerske hory, en République Tchèque à proximité de la frontière avec la Pologne, cette zone d’environ 75 km2 voit l’obscurité régner en maître dès la nuit tombée. Aucune source lumineuse ne troublant la quiétude des lieux, il est ainsi possible d’y observer des milliers d’étoiles à l’œil nu, quand, en ville, on doit se contenter de quelques dizaines !



Pollution lumineuse planétaire …


De tels lieux, où la pollution lumineuse n’a pas droit de cité, sont de plus en plus rares. C’est ainsi qu’on en vient à les protéger, à l’instar d’espaces naturels sensibles pour leur faune ou leur flore. Au niveau mondial, seuls une dizaine de ces lieux sont protégés (Canada, Etats-Unis, Italie et Slovénie).

Outre le gaspillage énergétique qu’elle illustre, rappelons que la pollution lumineuse a des impacts multiples, tant sur la faune que la flore, sans oublier l’homme. Les espèces animales les plus touchées seraient les oiseaux migrateurs (troubles de l’orientation, collisions, etc.), tandis que le phénomène de la photosynthèse serait perturbé chez les végétaux les plus exposés. Pour l’homme, la pathologie la plus fréquente tient à des troubles du sommeil.

Pascal Farcy
Source images et montage © NASA

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
PNEUSLIC
9 janvier 2010 - 0 h 00 min

Il y a des gens responsables qui voient clair ;c’est rassurant pour l’avenir.


lupus
9 janvier 2010 - 0 h 00 min

J’en connais qui ne vont pas être contents.
Comment vont-ils faire pour travailler plus pour gagner plus s’il fait noir :)


rose
9 janvier 2010 - 0 h 00 min

Je pense que ces derniers pourront toujours travailler au noir.


rontudju
10 janvier 2010 - 0 h 00 min

avec ces systèmes où un lampadaire ne s’allume que si on s’en sert… (sensibilité au mouvement,
on pourrait énormément réduire la pollution lumineuse..
Et aussi, faire des lampadaires moins hauts, souvent, ils dépassent le sommet des arbres !


thylacine
10 janvier 2010 - 0 h 00 min

La pollution lumineuse est la plus stupide qui soit. Les lampadaires pourraient certes être améliorés, éteints aux heures creuses, ou au moins mis en veilleuse, placés là où il sont réellement indispensables, et non pas partout, de plus en plus nombreux, comme si on voulait faire disparaître la nuit. Mais il y a une infinité d’éclairages totalement inutiles: vitrines de magasins, enseignes néon géantes à vocation publicitaire, éclairages de bâtiments (la moindre église de village sans aucun intérêt est maintenant éclairée toute la nuit avec de puissants spots); toutes ces débauches de lumières dirigées vers le ciel nous privent tous de la splendeur du ciel nocturne, pour RIEN! Et en plus cette énergie dilapidée est un scandale écologique, à l’heure où on nous bassine à longueur de média avec les rejets de CO2! Et je ne parle pas du coût financier pour le contribuable… Mais bien sûr tout cela contribue tellement à la croissance!
Je ne parle pas non plus de la catastrophe biologique pour tous les insectes nocturnes par exemple, dont les comportements sont complètement modifiés par ces puissants attracteurs, qui envahissent tout l’espace, même au fin fond des campagnes les plus tranquilles…
Vive la nuit! Elle est aussi indispensable que le jour…


opaque
10 janvier 2010 - 0 h 00 min

il est quand même assez hallucinant de constater que, à l’instar des espaces dits « naturels », il faille envisager des reserves d’obscurité…

Enfin, de toutes façons, chez nous, rien à craindre:l’obscurantisme de la pensée des responsables politiques Français de tous bords en matière d’éclairages publics reste nettement plus étendu que toutes les réserves naturelles du pays,et on frise en effet la démence:le progrès technique et les économies energetiques des nouveaux équipements ne servent que de prétexte à une multiplication exponentielle des installations,urbaines ou campagnardes, dans un mépris total de l’environnement(et des citoyens résidents, cela va sans dire).
Les discours de la plupart des élus locaux en matière d’éclairage relèvent d’une ignorance crasse doublée d’une idéologie pure et dure
(sécuritaire entre autre…),quand ce n’est pas une dérive « architecturale » dictant à tous ce que doit être le bonheur nocturne de leurs « chers concitoyens ».
Ce formatage mou de la pensée collective a provoqué une banalisation systématique du démarchage forcené que les fabriquants d’éclairages entretiennent auprès des collectivités: l’abscence de reflexion dans les choix faits par des irresponsables certifiés conformes nous impose au final une société du spectacle permanent, aussi ridicule que leurs raisonnements.
il n’y a évidemment jamais aucun débat public de fond sur cette question, puisqu’elle relève d’un niveau « technique » n’appelant pas au débat dans les projet urbains : le verdict des urnes suffira à clore le débat social, vu que qui ne dit mot consent…l’amnésie collective restant plus efficace que le débat démocratique,aucun élu n’a jamais abordé lors d’un projet urbain la question qui fâche: dans quel monde, mes chers concitoyens, voulez vous vivre ?
Et si vous croyez que les maires de France ou de Navarre, de bonne foi ou non, vont être éduqués à changer leur vision des choses par de simples bons conseils, c’est mal barré pour secouer le cocotier…
Peut être la génération suivante aura elle compris que la nuit est un bien universel, mais en attendant, que la lumière soit !
Comme dit le Maire de ma commune(et néanmoins député): « éclairer mieux, c’est éclairer plus »(logique, non?)cet homme d’élite ne se posera jamais la question de savoir pourquoi il éclaire nos maisons, ni si c’est obligatoire(ça ne l’est pas). parlez lui du sujet, il vous prends pour un martien.demandez lui des aménagements au cas par cas, c’est l’interet collectif (la punition devrait on dire) qui prime.
il nous reste le terrorisme(sabotages) ou la fuite (au fin fond du cul du monde).Que cet homme soit élu n’y change rien:il me pourrit la vie depuis trente ans, pour la seule gloriole de son petit mandat.
Rien ne changera ,donc .A moins que en France comme ailleurs ,de plus en plus de citoyens trouvant intolérable ce qui se passe depuis vingt ans et plus encore aujourd’hui même, il soit bientôt possible d’instuire des procès collectifs contre des pouvoirs publics qui font ce qui leur plait (toujours en notre nom bien entendu) : atteinte à la vie sur terre me semble un bon chef d’accusation, incompétence et clientélisme peuvent suivre,abus de pouvoir également.le déficit de la pensée est plus difficile à plaider, mais tellement tentant…


franc-tireur
13 janvier 2010 - 0 h 00 min

(copie d’un message envoyé au rédacteur de l’article)

J’ai lu avec intérêt votre article sur les ‘réserves d’obscurité’.
Habitant d’un coin où il serait éventuellement faisable d’en créer une (certes pas parfaite mais néanmoins valable – à partir de chez moi je
peux voir toute la voie lactée…) comment soumettre une demande? – à qui s’adresser?
Est-ce que cette possibilité est prévue par la loi française ou européenne?
Plutôt que de se contenter de se lamenter et dire « on pourrait » (comme certains autres lecteurs) il vaudrait mieux s’activer et chercher les moyens de passer à l’acte, n’est-ce pas?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
96

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS