Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Une filiale de la SNCF expatrie incognito des navires obsolètes en Asie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une filiale de la SNCF expatrie incognito des navires obsolètes en Asie

Démentant les promesses faites à la table du Grenelle de la Mer, notamment la création d’une filière nationale de démantèlement des navires, les ruses visant à envoyer les navires obsolètes sur des sites de démantèlement asiatiques peu regardants sévissent encore. En attestent les cas des car-ferries SeaFrance Cezanne et SeaFrance Renoir, anciennement la propriété de SeaFrance, filiale de la SNCF. Selon l’ONG Robin des Bois, cette dernière a vendu les navires à deux compagnies panaméennes, lesquelles ont immédiatement remplacé le pavillon français par le pavillon de Belize.

Rebaptisé Eastern Light, le Renoir patiente actuellement dans la baie d’Alang, en Inde, dans l’attente de l’autorisation d’être échoué et démantelé. Selon l’ONG, les deux navires vont être revendus en Asie pour rejoindre des chantiers de démantèlement peu respectueux de la sécurité des travailleurs et de l’environnement (1). L’association s’est vivement opposée à cette « mise à la casse incognito », orchestrée par un armateur français dont l’Etat est actionnaire à 100 %. Elle appelle au blocage de l’Eastern Light dans la baie d’Alang et à son rapatriement en France, pour qu’il y soit correctement démantelé.

Cécile Cassier
1- Pour plus d’informations, se reporter à l’article « Responsabiliser le démantèlement des navires : un enjeu international », dans le magazine Echo Nature n°23 (janvier / février 2009).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
PNEUSLIC
16 novembre 2011 - 0 h 00 min

Grenelle :de la poudre aux yeux.
Faites ce que je dis ,pas ce que je fais .
On est vraiment mal barré !
Pauvre de nous !!






à lire aussi
     
Flux RSS