Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Une enquête troublante sur le contenu du pétrolier Erika
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une enquête troublante sur le contenu du pétrolier Erika

A quelques semaines de l’ouverture du procès (1) sur le naufrage du pétrolier Erika, le 12 décembre 1999 au Sud de la Bretagne, l’émission de France 3, ‘Les clés de l’info’, est revenue sur le contenu de la cargaison du navire et les nombreux doutes qui subsistent sur sa nature exacte.

Quelques jours après le naufrage et l’arrivée des premières nappes de pétrole sur les côtes, suivies de bénévoles pour ramasser le fioul, des voix s’étaient élevées pour connaître la nature exacte du produit qui se trouvait à bord du pétrolier. Total avait alors déclaré que le navire ne contenait que du fioul lourd n° 2 (30 884 tonnes), un combustible bas de gamme utilisé pour la propulsion des navires ou dans les centrales thermiques pour produire de l’électricité. La fiche technique du produit soulignant son caractère toxique et hautement cancérogène, avait fait que les opérations de nettoyage s’étaient alors poursuivies avec des combinaisons et des gants. Toutefois, un laboratoire indépendant du Sud de la France, Analytika, avait contesté, et conteste encore, ce contenu et avance que le fioul de l’Erika aurait été en fait un déchet issu de l’industrie pétrolière, encore plus nocif que le produit annoncé.

Aujourd’hui 7 ans après, document à l’appui, les auteurs de l’enquête semblent avoir acquis la certitude, eux aussi, que l’Erika ne contenait pas que du fioul lourd n° 2 et qu’un second produit était présent dans les soutes du navire. Si le document avancé dans l’émission est évidemment contesté par Total, lors du tournage du reportage plusieurs experts l’ont validé, tandis que ‘des failles’ apparaissent dans les opérations de chargement de l’Erika, à la raffinerie des Flandres, à Dunkerque. Ainsi, selon la thèse journalistique, au moment du naufrage l’Erika aurait eu dans ses soutes 27 000 tonnes de fuel n° 2 et 3884 tonnes d’une cargaison inconnue, le tout destiné au producteur d’électricité italien ENEL.

?Le mystérieux produit pourrait être un déchet provenant du raffinage du pétrole, considéré comme très dangereux et dont le transport est strictement encadré. Théoriquement, ces déchets sont traités par des entreprises spécialisées, mais pour des raisons économiques évidentes, comme le déclare un directeur de raffinerie à la retraite : le pétrole c’est comme le cochon, tout doit être valorisé. Aussi, pour améliorer leur bilan économique, certains directeurs de raffineries peu scrupuleux mélangeraient ces déchets au fioul lourd n° 2… Or, dans les mois qui ont précédé le naufrage de l’Erika, la raffinerie, d’où est parti le pétrolier, a procédé à un arrêt technique ayant généré des déchets.

Le reportage ne lève pas le voile sur toutes les zones d’ombre du dossier, mais en apportant un peu plus de crédit à la présence d’un second produit dans l’Erika, l’émission permet d’entrevoir un peu plus le scandale que pourrait être l’Erika si toute la lumière pouvait être faite dessus.

Comme le notent les journalistes, ‘Total est loin d’être transparent’, et le fait que le groupe ait été très présent, mobilisé pour réparer, nettoyer les plages, traiter les déchets… alors que dans le même temps il se disait, et se dit encore, non responsable, soulèvent bien des questions, à commencer par : ‘A-t-il quelque chose à se reprocher ? Et si cette cargaison était frauduleuse, en tout cas secrète ?’

La réponse tient-elle uniquement au fait que selon l’enquête ‘… Total se fait de l’argent avec la marée noire’ en fabriquant le matériel nécessaire à la dépollution, les gants, les filets nécessaires au ramassage des boulettes de pétrole… ?

Ce document, réalisé par Antoine Placier et Willy Colin, fera l’objet d’une rediffusion le samedi 9 décembre à minuit sur France-3-Ouest uniquement, néanmoins il est possible de le voir actuellement sur Internet (2).

Pascal Farcy

1- Le procès du groupe Total et de 14 autres prévenus poursuivis pour ‘pollution maritime’ et ‘complicité de mise en danger de la vie d’autrui’, dans le cadre du naufrage de l’Erika, devrait se tenir du 12 février au 13 juin 2007.

2- Voir la vidéo de l’émission sur Internet.

3- Le récapitulatif de la gestion de la marée noire durant les mois qui ont suivi le naufrage de l’Erika

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 décembre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
55

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS