Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Un plastique 100%… algues !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Un plastique 100%… algues !

Collection d'alges brunes

Une alternative au plastique sans aucun dérivé de pétrole, voilà ce qu’offre la PME bretonne, Algopack. En 2011, Algopack déposait un brevet : la start-up avait découvert dans les algues brunes une molécule naturelle « qui se comporte comme les molécules utilisées dans les matériaux pétro-sourcés habituels ». Ainsi ces algues sont un matériau qui permet de créer un « plastique » qui exclut tout emploi de dérivé de pétrole.

Remy Lucas, le fondateur de l’entreprise, prouve le côté révolutionnaire et vertueux d’une telle découverte. L’algue est essentielle pour l’écosystème, « elle capte 960 kg de CO2 à la tonne, elle ne consomme pas de pesticides, ni d’engrais et elle envoie de l’oxygène à la mer ». Dans un souci écologique, Algopack a choisi de cultiver les algues pour perturber au minimum l’écosystème marin, de même l’entreprise utilise des espèces locales, non invasives. L’ambitieuse start-up s’est ainsi assurée que les algues présentes au Japon, aux Etats-Unis et en Irlande sont aussi compatibles afin qu’une présence internationale ne contredise par leur éthique. De plus Algopack contribue à l’économie circulaire : la matière disparaît en 12 semaines en terre et se dégradera en quelques heures sans polluer, si elle finit dans l’eau.

Cependant, malgré des clients et partenaires dans le secteur de l’automobile, du packaging, ou de la grande distribution, l’Algopack se développe pour le moment majoritairement sur des petits marchés. En effet la production est encore faible et la matière opaque. De plus l’Algopack ne possède pas encore l’aptitude au contact alimentaire, bien que la start-up travaille à trouver des laques végétales, sans plastique, qui empêcheront que le matériau ne se dégrade au contact de la nourriture. Néanmoins Remy Lucas reste positif, il explique que « le plastique a mis 50 ans avant d’être vraiment compatible à tous les domaines ».

© Yann Peucat

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 13 novembre 2015 à 06:16

53 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
guy
14 novembre 2015 - 14 h 43 min

Ces algues sont-elles coupées ou arrachées lors de leur récolte ? Les sacs sont-ils compostables ?


    Marine
    15 novembre 2015 - 13 h 51 min

    Les algues sont coupées des cordes, et les cordes sont ensuite mises à sécher dans les champs jusqu’à ce que les algues pourrisent et que les cordes puissent être réutilisées.

    Ils ne font pas de sac à ma connaissance, mais des pots, présentoirs et autre. Toute la gamme Algopack est biodégradable.


elo
15 novembre 2015 - 9 h 29 min

Article réjouissant et prometteur. Cela serait-il possible de nous le proposer sans énormes fautes d’orthographe ?


    Marine
    15 novembre 2015 - 13 h 44 min

    Veuillez me les indiquer, je les corrigerais.


Galadriel
16 novembre 2015 - 7 h 46 min

Bonjour,
Les fautes d’orthographe sont-elles si importantes au regard de cette belle avancée.

Encourageons de manière positive toutes ces initiatives.

« Que celui qui n’a jamais péché lance la première pierre »(Jean 8)

Belle journée


sirius
16 novembre 2015 - 15 h 55 min

Très bonne initiative,à la seule condition que ces algues ne soient pas dues à l’agriculture intensive et à l’élevage concentrationnaire .


forlane
18 novembre 2015 - 11 h 34 min

génial mais il n’es reste que moins il y aura d’emballage , mieux ce sera … utilisons ces algues que si on y est obligé … pour faire des emballages c’est tout de même encore de l’énergie et pour les transporter aux usines c’est du carburant et pour les amener aux déchets c’est encore du carburants !!!


Eric
19 novembre 2015 - 13 h 49 min

Bonjour bravo et enfin mais je désirerais avoir une petite information technique ce plastique est il thermodurcissables ou thermoplastique. S’il la deuxième possibilités est la bonne pourquoi ne pas produire des bobines de fils compatible avec des imprimantes 3D ce serai je pense une bonne idée. Bon courage et bravo



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3312

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS