Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Transports : les émissions de gaz à effet de serre toujours à la hausse
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Transports : les émissions de gaz à effet de serre toujours à la hausse

Un récent rapport fourni par l’AEE (Agence européenne pour l’environnement) indique que les émissions de gaz à effet de serre dues au secteur des transports au sein des pays membres de l’organisation (1) continuent à décoller. Ce bilan remet en cause les objectifs défendus par l’Union européenne lors de la Conférence de Bali qui prescrivait de réduire de 25 à 40 % les rejets polluants.



Evolution des gaz à effet de serre des 32 pays membres de l’AEE (hors émissions des secteurs aériens et maritimes


Principale responsable de l’intensification de la pollution due aux transports, la voie aérienne arrive en tête, accusant la hausse la plus élevée. Entre 1990 et 2005, l’UE a vu ses émissions totales de CO2 issues de l’aviation grimper de 73 %. Les offres low cost des compagnies aériennes, de plus en plus alléchantes, ont certainement encouragé l’engouement de ces dernières années en faveur de l’avion.

En terme de proportionnalité, la voiture conserve sa première place des sources de pollution liée aux transports. Les efforts des constructeurs en matière d’innovation technologique se sont effectivement avérés incapables de contrer l’essor des parcs automobiles.

Ceci peut s’expliquer par la croissance soutenue du transport de marchandises qui, sous l’impulsion de la demande en produits domestiques, représente une large part de l’activité routière. Entre 1995 et 2005, l’affretage par camions dans les pays de l’AEE a enregistré une augmentation de 38 %.

La solution des agrocarburants reste elle aussi problématique, en vue de la pression environnementale que ceux-ci exercent sur les forêts tropicales et les populations avoisinantes. Il apparaît de plus en plus évident qu’ils ne pourront pas suppléer intégralement les combustibles fossiles.

Pour l’Agence, seul un changement des comportements actuels pourra renverser la vapeur. En ce sens, elle dénonce d’une part l’accroissement du nombre de véhicules en service, mais également un usage irresponsable, à l’image du recours excessif à la climatisation augmentant de manière significative la consommation globale de carburant.

Il revient aux décideurs gouvernementaux de responsabiliser les citoyens, en instaurant des mesures incitatives susceptibles de convaincre les conducteurs à opter pour un mode de transport plus propre. A titre illustratif, la recrudescence des automobilistes isolés pourrait facilement être atténuée si des concepts tels que le covoiturage étaient davantage promus, notamment dans le cadre d’initiatives d’entreprises. La marche à pied et le vélo, options idéales, restent également tributaires de la gestion de l’espace urbain.

S’appuyant sur ces constats, le dossier évoque les alternatives à envisager et leur faisabilité. Il s’intéresse tout particulièrement aux transports en commun qui, bien qu’en légère hausse, ne sont pas utilisés au mieux de leur capacité. Ainsi, l’argument principal invoqué par les réfractaires aux services de bus et aux lignes ferroviaires est le manque de fiabilité.

Au final, alors que 54 % des citoyens de l’UE se disent prêts à payer plus cher au nom d’un mode de transport moins polluant, la fonctionnalité et le coût semblent encore les critères principaux motivant leurs choix, au détriment de la performance environnementale.

Cécile Cassier
Graphe source AEE

1- Pays membres de l’AEE: les 27 membres de l’Union européenne, plus l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 mars 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
simon34
31 mars 2008 - 0 h 00 min

on continue à autoriser la construction de nouvelles autoroutes, de nouveaux aéroports… on continue à voir passer des centaines de pubs pour acheter des bagnoles, et les hélicologistes continuent de nous intoxiquer avec leurs mensonges.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
748

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS