Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Total indemnise les parties civiles tout en faisant appel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Total indemnise les parties civiles tout en faisant appel

Lors du jugement rendu par le tribunal correctionnel de Paris, le 16 janvier 2008 dans l’affaire du naufrage de l’Erika, le groupe Total a été reconnu coupable d’une faute d’imprudence dans sa procédure de contrôle et de sélection des navires et condamné, à ce titre, à une amende de 375 000 € ainsi qu’au versement d’un montant de 192 millions d’euros, avec les autres prévenus, aux diverses parties civiles.

Aujourd’hui, Total a annoncé son intention de faire appel de cette décision de justice qu’il estime ‘…injustifiée et allant à l’encontre du but recherché : améliorer la sécurité dans le transport maritime’. Le groupe rappelle également que ce n’est ni son rôle ni son métier de contrôler des navires, et considère donc avoir été trompé par des certificats qui ne correspondaient pas à la réalité de l’état gravement dégradé de la structure du navire.

Néanmoins, simultanément, Total a annoncé qu’il allait ‘…verser immédiatement et de manière irrévocable aux victimes de la pollution les indemnités fixées par le tribunal’, sous réserve qu’elles renoncent à demeurer partie civile lors de l’appel…

En contestant sa condamnation et responsabilité, mais en procédant dès maintenant au versement des 192 millions d’euros d’indemnités aux parties civiles, et ce, quel que soit le résultat de l’appel, le groupe tente de soigner son image en négociant, à mi-mots, le retrait des parties civiles contre un chèque. Une image qui commence à avoir un certain prix, puisqu’aux 192 M€ d’indemnités que le groupe va verser, s’ajoutent les 200 M€ déjà dépensés en participation au nettoyage des côtes, au pompage du fioul demeuré dans l’épave de l’Erika et au traitement de l’ensemble des déchets collectés sur les côtes.

 

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
tidak
5 février 2008 - 0 h 00 min

J’aimerais apporter un complément d’info sur la condamnation de TOTAL.

Pourquoi cette condamnation présentée comme lourde ?
Pourquoi elle a été présentée par les média comme exemplaire ?
Pourquoi TOTAL fait un chantage aux communes pour que celle-ci ne fassent pas appel ?

Une partie de ces réponses se trouvent sur 2 sites :
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=106679
http://www.rezocitoyen.org/article.php3?id_article=3768

Je reprends ici une partie du texte qui est en ligne sur le premier site :

« Une association de victimes créée suite à une catastrophe écologique pourra-t-elle, à l’avenir, se constituer partie civile ? … Basée à Nantes, l’association « Amis des Collectifs Marée Noire » a formé appel de la décision rendue par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 16 janvier dans l’affaire Erika. Le TGI a, en effet, déclaré irrecevable la constitution de partie civile de l’association au motif qu’elle n’existait pas au moment du naufrage du pétrolier maltais. ….
Les Amis des Collectifs Marée Noire ont donc fait appel du jugement qui, selon eux, pourrait avoir de graves conséquences sur l’action et les recours dont bénéficient aujourd’hui les associations de victimes. « Si nous ne faisons pas appel, cette décision risque de faire jurisprudence et de fermer la porte à toute association qui viendrait à se créer après une catastrophe écologique. …», souligne maître Corbier. Dans ce contexte, les petites associations redoutent qu’à terme, seules les grosses structures déjà constituées puissent peser devant les tribunaux, à l’image des lobbies associatifs aux Etats-Unis.
Certains juristes s’interrogent, par ailleurs, sur le fait qu’une éventuelle jurisprudence puisse faire tache d’huile sur d’autres dossiers, y compris lorsqu’il ne s’agit pas de catastrophe maritime et écologique. Si une association agrée ne peut se constituer partie civile dans le procès de l’Erika, qu’en serait-il pour des associations créés suite à des catastrophes aériennes, routières ou industrielles ? On pense à l’explosion de l’usine AZF, au crash du Mont Saint-Odile ou encore à l’incendie du Tunnel du Mont Blanc… La question reste ouverte.
On notera que l’appel formé par les Amis des Collectifs Marée Noire ne porte que sur la recevabilité de leur constitution en partie civile et ne doit pas avoir d’incidence sur le reste du jugement. »

Le rôle d’une des avocats de cette asso a été primordial dans la condamnation de TOTAL (photo du bateau avant la catastrophe, témoignages, analyses, etc.).

Voici qui répond peut-être aux premières questions ci-dessus posées …..
Pour plus d’infos : http://coordination-maree-noire.eu/spip.php?article6519



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS