Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Surfacturation de la taxe d’enlèvement des déchets ménagers
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Surfacturation de la taxe d’enlèvement des déchets ménagers

Récemment, la Cour des Comptes publiait le bilan 2011 de la gestion des déchets en France, mettant en avant des surcoûts majoritairement supportés par les contribuables. C’est au tour de l’association UFC–Que Choisir de faire entendre sa voix, alors que les consommateurs s’apprêtent à s’acquitter de la taxe d’élimination des ordures ménagères (TEOM), conjointement à la taxe foncière. Après avoir quadruplé en 20 ans, la TEOM a coûté 5,4 milliards d’euros aux ménages français en 2009.

Afin de comprendre l’origine de cette hausse, Que Choisir a comparé, sur un échantillon représentatif de 150 collectivités ou groupements de communes (EPCI), les disparités observées au sein du service d’élimination des déchets ménagers. Premier obstacle, la transparence en la matière fait défaut. Seules 92 collectivités ont accepté de communiquer leurs rapports 2009 sur le prix et la qualité de gestion des déchets, lesquels se sont révélés hautement incomplets. Sur les 92 collectivités enquêtées, représentant 15,8 millions d’habitants, le coût moyen réel du service imputable aux habitants est 99 euros par habitant en 2009. Mais de fortes disparités apparaissent derrière cette moyenne. Ainsi, à structure d’habitat et service équivalents, les coûts varient du simple (70 pour Lyon) au double (149 euros pour Marseille).

Selon Que Choisir, ces écarts s’expliquent notamment par des schémas d’organisation trop coûteux (volumes de collecte, fréquence, mode d’élimination) et le recours à une société privée. Au final, dans 20 collectivités, totalisant 6 millions d’habitants, les coûts déclarés sont plus de 10 % supérieurs au coût théorique calculé par l’association. La surfacturation est estimée à 24 euros par an et par habitant. Sur l’ensemble de l’échantillon, le surcoût s’élève à 144 millions d’euros par an, soit 10 % du budget total accordé à la gestion des déchets de l’ensemble des collectivités étudiées.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
hysope
23 octobre 2011 - 0 h 00 min

Le ton de cette article et moyen. Soyez dans l’alternative, on est dans le populisme ici !

Il est certain que Véolia et compagnie on compris depuis très longtemps que l’environnement cela rapportait un max !
Alors changer votre mode de consommation.
Arrêter les hyper marché… acheter en vrac et local. Travailler votre autonomie alimentaire en produisant vos plats. Voir votre nourriture.
Vous êtes entouré de terre.
Il suffit même dans une cité de monter un collectif pour avoir des jardins ! Être créatif et plus nourrissant que d’être en lute !
a+

Jeff


mimichris
23 octobre 2011 - 0 h 00 min

Je réagi à la réponse précédente, le prix des ordures ménagères ne changera pas même si on composte ses déchets et donc si on diminue le poids de ses déchets puisque ceux-ci ne sont pas taxés au poids, sauf dans certaines communes notamment en Alsace.

Il n’est pas normal qu’une personne seule ou qu’un couple paye autant qu’une famille de cinq personnes.

Pour le cas de Marseille pas étonnant avec le système Guérini de traitement des déchets ménagers……


hysope
27 octobre 2011 - 0 h 00 min

Plus que d’accord,
Soyez exemplaire et présentez votre sac 1 kg de déchet du mois à une réunion de comcom…
Évoquez votre souhait de ne plus payer ce montant puisqu’il ne correspond pas au service…
Et peut-être que la comcom demandera à réaliser une étude financé à 70 % par l’ADEM sur la redevance incitative.
Vécu.

Cordialement



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
44

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS