Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Sondage  »Traitement des déchets ménagers »
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sondage  »Traitement des déchets ménagers »

En l’espace d’un mois, plus de 1 100 personnes ont participé au sondage sur le traitement des déchets ménagers et des solutions que nous sommes prêts, ou non, à adopter. Les résultats sont sans équivoque possible et démontrent un réel volontarisme en la matière. Même si par définition, on peut imaginer que les lecteurs d’un média environnemental ont une approche plus volontaire, que la moyenne de la population, face au traitement des déchets, les pourcentages sont étonnants (1).

Ainsi, plus de 66 % des lecteurs d’Univers-nature qui ont participé au sondage se déclarent favorables à l’institution d’une taxation des ordures ménagères en fonction du poids. Une mesure qui a prouvé, grâce à des tests concrets, une diminution importante des déchets ménagers (notamment en favorisant à la fois le tri, le compostage et la recherche de l’emballage mini).

Pour les autres points, le consensus est encore plus important, puisque plus de 90 % se prononcent pour la possibilité de laisser, ou de ramener, les emballages sur le lieu d’achat, la consigne des contenants réutilisables ou leur le fait de composter leurs déchets/restes de cuisine et autres déchets de jardin.

Bref, un sondage que l’on n’imaginait pas aussi positif en le préparant. En attendant, merci aux participants et, pour ceux que le sujet intéresse, rendez-vous sur la page du sondage du mois de décembre qui est consacré aux pesticides.

Alex Belvoit
1- Voir les pourcentages exacts.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
miclaire24
7 décembre 2008 - 0 h 00 min

Ce qui me gêne dans la taxation au poids, c’est qu’elle peut pénaliser les familles nombreuses. Il me semble qu’il faudrait donc prendre ce paramètre en compte si une taxation était instaurée.


opaque
7 décembre 2008 - 0 h 00 min

Le sondage montre que le désemballage et la consigne sont réclamés par nombre d’entre nous: Mais si l’augmentation exponnentielle des emballages continue,c’est bien du fait des industriels du monde entier qui ne nous demandent pas notre avis, contrairement à une propagande consummériste répandue.(constat fait aussi dans la distribution bio, ou trop souvent le plastique finit par remplacer l’emballage carton…)La taxation au poids des dechets ne me semble donc pas être aussi judicieuse qu’une taxation à la production des emballages,qui constituent 50% de nos ordures.
A mon humble avis ,sans une volonté législative forte au niveau national et europeen,pour interdire à court terme toute nature non biodégradable des contenants, et surtout limiter la multiplication des enveloppes inutiles sur les produits manufacturés,il se passera encore vingt ans de gabegie avant que cela change.
Faire ses courses aujourd’hui en renonçant aux emballages inutiles relève de l’utopie ou du parcours du combattant, même si l’on a avec soi des paniers en osier ad hoc comme nos grands mères.
Les commerçants me semblent par ailleurs en première ligne pour sensibiliser à ce retour en arrière nécessaire, car ils sont les premiers intermediaires entre les producteurs-distributeurs et les clients qui ne se posent guère de questions.
Enfin, au lieu de multiplier nos poubelles muticolores en plastique pour mal trier nos déchets individuels,on peut aujourd’hui envisager que ce tri soit fait directement dans des usines modernes, comme le font déja les allemands: c’est plus efficace… mais cela n’empeche nullement les systemes de consignes ,inexistants en France alors qu’ils sont obligatoires outre rhin, ou les composteurs de jardin et autres bacs municipaux à verre,journaux plastique,la recupération des vetements, des appareils électroniques, des huiles, des encombrants… etc.
Pour le reste, se posera effectivement toujours la question de savoir combien de temps on peut garder un objet utile ou non : une paire de chaussures artisanale de qualité peut durer trente ans d’usage intensif: une paire de chaussures made in china durera au plus six mois.Qui impose la mauvaise mondialisation que nous subissons ,à votre avis? les chinois ?


jaouen
14 décembre 2008 - 0 h 00 min

Taxer au poids de nos poubelles me parait dangereux. Pour les familles nombreuses, certes, mais, en plus, on prendrait le risque de revoir, comme dans les années 70, des ordures déposées dans la nature ou dans les coins de rues. D’autre part, taxer l’entreprise de production reviendrait à faire payer le consommateur, par répercussion, sans même qu’il ne s’en rende compte. Je pense que l’information, la sensibilisation, est plus percutante, même s’il faut plus de temps, que la contrainte qui n’amène que des contrariétés et de la grogne.


jaouen
14 décembre 2008 - 0 h 00 min

La lombriculture est l’art de faire décomposer les déchets alimentaires par des lombrics, nos communs vers de terre. Ça peut se faire dans une boîte en plastique ou autre, dans un appartement au 5ème étage et ça ne dégage pas d’odeur. Le résultat est un compost d’excellente qualité que l’on peut mettre dans nos pots de fleurs ou, si on en a trop, disperser dans le jardin le plus proche après avoir récupéré les lombrics. Ça ne coute rien, ça évite de brûler du fuel pour incinérer ces déchets, ça rend service à la terre où ce sera déposé et ça fera moins de poids dans les camions de ramassage qui consommerons donc moins de gaz-oil. Facile et 100% écolo. Essayez avec quelques épluchures et 2 ou 3 vers…


baralu
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

Je ne comprends pas pourquoi le tri selectif a engendré une tres large augmentation des taxes d’ordures, alors que l’organisme collecteur revend nos dechets avec bénéfices, et on le paye pour qu’il prenne nos déchets.
Quelle industrie dans le monde existe sous cette forme:
le producteur de materiaux (l’usager), paye pour qu’un transformateur revende la matiere premiere (re-trie éventuellement)à une tierce industrie afin de la réincorpore ou la remanufacturer sous une autre forme


baralu
15 décembre 2008 - 0 h 00 min

Il va falloir instaurer des poubelles à cadenas, car il va y avoir de l’animation,le passe-passe des dechets, les feux de poubelles, les decharges sauvages, les brulis le soir au fond des jardins……..etc.etc….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
685

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS