Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Sierra Leone : 93 barils de déchets toxiques découverts
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sierra Leone : 93 barils de déchets toxiques découverts

En Sierra Leone, 93 barils de déchets toxiques ont été découverts dans une ancienne raffinerie d’huile à la périphérie de Freetown, capitale du pays. Avec l’aide technique et financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), l’Agence de protection de l’environnement de la Sierra Leone (EPA-SL) a dû superviser le nettoyage de près de 12 000 litres de substances hautement toxiques, dont du plomb tétraéthyle ou TEL (tetra-ethyl lead) (1). Les quantités importantes de cette substance cancérigène présentaient un « risque sérieux pour la santé, la subsistance et la sécurité des collectivités avoisinantes ».

Situé à l’est de Freetown, le quartier de Kissy, où se situe la raffinerie de pétrole, est très densément peuplé. Le site de la raffinerie accueille un jardin et un marché communautaire où sont cultivés légumes, fruits et cultures vivrières par les résidents locaux. A l’heure actuelle, le site est nettoyé et ne contient plus de plomb, ni de liquide nocif selon le PNUE. Des échantillons ont été prélevés pour évaluer l’ampleur de la contamination des sols avoisinant le site. Une deuxième phase opérationnelle pourrait s’avérer nécessaire, impliquant le traitement de l’ensemble des zones de la raffinerie affectées par des niveaux de plomb potentiellement dangereux. Concernant le liquide TEL récupéré sur le site, il sera acheminé vers le Royaume-Uni en vue de son traitement.

Cécile Cassier
1- Liquide inflammable, toxique et explosif, le TEL fut couramment utilisé comme booster de carburant dans l’essence, pour fabriquer du carburant plombé. L’utilisation de cet additif a été interdite dans le monde entier en raison de sa nature hautement toxique, et de son effet nocif sur les convertisseurs catalytiques.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 juillet 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
34

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS