Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Pollution urbaine : particules, dioxyde de soufre et… cocaïne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pollution urbaine : particules, dioxyde de soufre et… cocaïne

A Madrid et à Barcelone, le Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique (CSIC) espagnol a développé une toute nouvelle méthode d’analyse de l’air. Son objectif principal n’est pourtant pas vraiment la lutte contre la pollution mais, plutôt, la chasse aux dealers. L’équipement en question permet en effet d’identifier 17 composés appartenant à 5 classes de drogues (1).

Dans ces deux villes, les analyses ont détecté dans l’air des traces d’amphétamine, d’opium, de cannabis, de LSD et, en plus grandes quantités, de cocaïne. De plus, les valeurs augmentent durant le week-end. Mais, pas d’affolement, une petite balade à Barcelone est absolument sans effet. Les doses de cocaïne sont entre 29 et 850 picogrammes par mètre cube d’air (un picogramme est un millionième de millionième de gramme soit 0,000000000001 gramme). Xavier Querol, scientifique responsable de l’analyse prévient bien qu’il n’y a aucun danger pour la santé humaine. Sa collègue, Miren López de Alda, assure pour sa part que « même en vivant mille ans dans ces rues, nous ne consommerions par l’équivalent d’une dose de cocaïne en respirant cet air ». Par ailleurs, les scientifiques précisent que ces analyses ne sont pas représentatives de l’air de Madrid ou de Barcelone, mais seulement de certains quartiers. Les tests ont été menés à titre expérimental, pour calibrer au mieux cette nouvelle méthode « rapide et anonyme » de lutte contre la drogue. Ici, des sites connus pour être fréquentés par les dealers avaient été choisis.

L’Espagne est le pays d’Europe où se consomme le plus de cocaïne et de haschich et ceci semble se confirmer avec les résultats communiqués à la presse par le CSIC. Les valeurs sont plus élevées qu’à Rome par exemple, où des mesures effectuées en 2007 révélaient 100 picogrammes de cocaïne par mètre cube d’air.

Elisabeth Leciak
1- Ces résultats sont à paraître dans la revue Analytical Chemistry

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 mai 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
43

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS