Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Pollution, pillage : la destruction de la planète visible depuis l’espace
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pollution, pillage : la destruction de la planète visible depuis l’espace

En collaboration avec la Société Zoologique de Londres, le Réseau Empreinte Ecologique Globale et l’astronaute hollandais André Kuipers, le WWF a présenté un rapport bi-annuel, dénonçant la pression exercée sur les ressources naturelles. De la Station Spatiale Internationale (SSI), André Kuipers constate l’impact des feux de forêts, de la pollution de l’air, de l’érosion sur l’ensemble de la Terre. Ce « Rapport Planète Vivante » s’inquiète notamment du phénomène d’accaparement des terres arables des pays pauvres par les pays riches. Depuis le milieu des années 2000, ces appropriations foncières représentent l’équivalent de la superficie de l’Europe orientale. Si la crise alimentaire de 2007-2008 a accéléré le phénomène, d’autres causes plus profondes se dessinent, telles que la pression démographique, la consommation d’une minorité, la demande en biocarburants etc.

L’empreinte écologique des pays à haut revenu est ainsi cinq fois supérieure à celle des pays à bas revenu. Le Qatar, le Koweït, les Emirats Arabes Unis, le Danemark, les Etats-Unis, la Belgique, l’Australie, le Canada, les Pays-Bas et l’Irlande sont les 10 pays à la plus forte empreinte écologique par individu. Mais à cinq semaines du sommet des Nations Unies (Rio+20), le rapport se veut constructif. Il distingue 16 priorités (biodiversité, matières premières, énergie, cadres juridiques et économiques etc.) pour assurer la nourriture, l’eau et l’énergie suffisantes aux 9, voire 10 milliards d’êtres humains qui devront se partager la planète en 2050.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
17 mai 2012 - 0 h 00 min

Par pitié, arrêtons de parler de « destruction de la planète ». Lavoisier le disait déjà il y a 2 siècles: « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». Très vraisemblablement, la planète Terre ne sera détruite, en tant que telle, que par le soleil, dans plusieurs milliards d’années. Et ce n’est même pas sûr…
Les mots ont un sens… Utilisons les mots adéquats…
Sinon, à force de faire de la « comm’ », nous ne pourrons plus communiquer!


ffert2907
17 mai 2012 - 0 h 00 min

–> Thylacine : Effectivement dire que l’homme détruit la planète est peut être un abu de language pour marquer les esprits.

Quoi qu’il en soit, il est claire que c’est l’homme qui est à l’origine d’une destruction massive de son environnement, entrainant dans sa folie des milliers d’espèces qui ont déjà commencé à disparaitre. La majorité des populations n’ont même pas idée de se qui est en train de se produire.

Et pour ma part je pense que les médias restent bien silencieux (sous la pression gouvernementale je pense : surtout ne pas affoler les populations, cela pourrait créer une instabilité politique et une baisse des revenu financiers, si l’ensemble de la population se découvrait une âme d’écologiste !!!)

Alors oui, le monde est pourrit, et certainement qu’il est trop tard pour empêcher que l’humain provoque sa perte…
Mais oui « rien ne se perds, rien ne se crée, tout se transforme. ». l’humain disparaitra, alors bon débarras, la nature va pouvoir commencer à revivre (peut être !!! parce que Fukushima n’a pas encore fini de déverser sa radioactivité dans les océans… dans 50 ans toutes les eaux de surface auront été brassées et seront radioactives, dans 500 ans se sera l’ensemble des océans… Si au moins ils annoncaient une date de fin du problème, mais non !!! il est plus important de se pencher sur l’économie mondiale que la santé de ses habitants…)

hihihi… Pour ma part toute cette agitation me fait sourrire. Comme les bouddhistes l’enseigne depuis plus de 2600 ans, rien n’est immuable, le temps induit le changement. donc… le changement c’est maintenant (c’est d’actualité ahahha).

au plaisir…


Josemite
17 mai 2012 - 0 h 00 min

Si l’homme venait à disparaître rapidement quid des centrales nucléaires abandonnées à elles-mêmes ?


léon
17 mai 2012 - 0 h 00 min

Il ne leur restera pas grand-chose aux dix milliards!
Quand on constate les difficultés actuelles qu’il y a à contenter tous les humains ne serait-ce qu’en terme d’espace et de nourriture, les problèmes qu’auront à gérer nos successeurs en terme de conflits de tous ordres n’augurent pas d’un « paradis terrestre ».
Pour ce qui est des déchets nucléaires,ils en ferons les frais pour ceux qui seront encore là, sinon il muterons …Rencontres du 3 ème type?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
75

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS