Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Pollution en mer, la législation se durcit encore
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pollution en mer, la législation se durcit encore

Hier, à Brest, la garde des Sceaux, Rachida Dati, et la secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, ont dévoilé un durcissement des sanctions à l’encontre des responsables de pollutions marines, qu’elles soient volontaires ou non.

Intégrée dans le projet de loi sur la responsabilité environnementale, qui devrait être adopté le 22 juillet prochain par l’assemblée nationale, la nouvelle législation va voir le montant maximal des amendes encourues par les pollueurs être multiplié par 15. Comme tend à le démontrer la baisse des pollutions constatées depuis peu (1), pour la garde des Sceaux ‘La première des préventions, c’est la certitude de la sanction pour ceux qui dégradent les sites de manière volontaire’. En conséquence, l’effort de surveillance du territoire, notamment via le système européen de détection par satellite et les patrouilles aériennes de la Marine nationale et des douanes, va perdurer. Dans le même temps, pour ceux qui se font prendre, les sanctions vont être revues à la hausse, Rachida Dati soulignant que ‘Il faut frapper au porte-monnaie, c’est dissuasif’. Ainsi, le montant maximal des amendes va passer de 1 à 15 millions d’euros et les cautions demandées, lors des saisies de navires pollueurs, vont être révisées à la hausse pour tenir compte de cette évolution.

Par ailleurs, la législation est également complétée en introduisant la notion de ‘négligence grave’ pour qualifier les auteurs de rejets involontaires, tandis que diverses dispositions aideront à mieux poursuivre les navires étrangers, notamment sous pavillon de complaisance. Enfin, les collectivités territoriales pourront se constituer partie civile lors des procès correspondants.

Pascal Farcy
1- Pour la façade atlantique française, alors qu’il n’y a pas eu d’accident catastrophique type Erika, depuis 6 ans, les actes de pollutions sont à la baisse. De 13 poursuites en 2004, on est passé à 5 en 2007, tandis que dans le même temps le nombre total de pollution constatée est passé de 140 à une quarantaine.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 juillet 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS