Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Pollution en Côte d’Ivoire : un 8e mort et un pétrolier sous surveillance
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pollution en Côte d’Ivoire : un 8e mort et un pétrolier sous surveillance

Le bilan ne cesse de s’alourdir en Côte d’Ivoire où une nouvelle intoxication mortelle vient d’être enregistrée ce dimanche. Ce nouveau décès porte à 8 le nombre de victimes de la pollution qui frappe la capitale depuis le 19 août dernier, date à laquelle le pétrolier le ‘Probo Koala’ a déversé 528 tonnes de produits toxiques dans une dizaine de décharges à ciel ouvert de la ville. Depuis, les hôpitaux d’Abidjan ne désemplissent pas, et ce sont déjà plus de 80 000 personnes qui sont venues consulter pour des problèmes respiratoires et intestinaux, des maux de ventre et des vomissements.

Si une grande partie des substances toxiques s’est évaporée, depuis la fin août, réduisant peu à peu les risques d’intoxication par inhalation, l’ONU craint désormais une nouvelle vague d’intoxication due à la pollution de la chaîne alimentaire. En effet, selon les experts des Nations-Unis dépêchés sur place, en plus d’avoir inondé les décharges de la capitale le ‘Probo Koala’ a également déversé ses déchets dans la lagune servant à arroser les cultures maraîchères de la région.

Sur place, les opérations de nettoyage des 14 sites pollués sont bien évidemment toujours en cours, et les déchets récupérés sont stockés aux abords de la ville en vue d’un traitement adéquat ultérieur. A ce propos, une récente déclaration d’un représentant de l’Ambassade Française laisse entendre que ces déchets pourraient être retraités en France, près d’Orléans. Une information qui n’a pas encore été confirmée.

Officiellement Trafigura, la compagnie néerlandaise qui a affrété le ‘Probo Koala’, continue de nier toute responsabilité dans cette pollution. Selon le pétrolier, les déchets déversés à Abidjan seraient un simple mélange de gazole, d’eau et de soude caustique résultant du nettoyage ‘normal’ des cuves du navire. Or, parallèlement plusieurs experts mandatés par la France ont trouvé, entre autre (1), des traces de sulfure d’hydrogène dans les dits déchets, un dérivé de soufre extrêmement toxique et dangereux pour la santé. A en croire le quotidien néerlandais De Volkskrant, le ‘Probo Koala’ aurait, entre mai et juin dernier, transformé directement à son bord 70 000 tonnes de naphte en essence, un raffinage ‘sauvage’ se soldant par la production de 70 tonnes de résidus ‘encombrants’ à haute teneur en soufre.

Face à ce désastre sanitaire et environnemental, qui a déjà contraint le 1er ministre à se séparer de son gouvernement, la Justice ivoirienne a déjà inculpé et emprisonné dix personnes, dont deux cadres français de Trafigura et, au Pays Bas, 3 enquêtes viennent d’être ouvertes. De son côté, Greenpeace bloque depuis lundi le ‘Probo Koala’ dans le port estonien de Paldiski, réclamant l’ouverture d’une enquête européenne et la saisie de tous les documents susceptibles d’éclairer cette affaire. Hier soir l’organisation écologique a été rejointe par la commission d’enquête ivoirienne demandant officiellement aux autorités estoniennes d’immobiliser le pétrolier qui, apparemment, s’apprêtait à reprendre la mer sans être inquiété.

Cécile Fargue
(1) selon les experts français les produits déversés dans les décharges d’Abidjan sont composés de pétrole, de soude caustique, de phénols (dérivés de benzène), de sulfure d’hydrogène et de mercaptans (composés organiques sulfurés).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 septembre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
168

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS