Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Pics de pollution : le parc automobile diesel incriminé
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un point sur le Biogaz

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Pics de pollution : le parc automobile diesel incriminé

Les 24 et 25 mars derniers, suite au dépassement du seuil d’alerte de pollution atmosphérique, le secrétariat général de la zone de défense et de sécurité de Paris (SGZD) a pris des mesures pour réfréner la pollution aux particules PM10. Ces mesures ont notamment consisté à abaisser de 20 km/h la vitesse maximale autorisée sur certaines voies d’Ile-de-France et renforcer le contrôle technique des véhicules. Pour Denis Baupin, adjoint au maire chargé du développement durable, de l’environnement et du Plan climat, c’est « la première fois de notre histoire » que la Préfecture de police met en place la procédure d’alerte relative à la pollution de l’air aux particules fines, et ce pour une durée indéterminée. Cette alerte conclut une succession de journées de dépassements de seuils record en Ile-de-France, estimée à plus de 20 jours en deux mois et demi.

Selon l’adjoint au maire, si cette augmentation du nombre de pics de pollution s’explique notamment par l’abaissement des seuils de déclenchement d’alerte, elle marque aussi la fin d’une politique de l’autruche. Selon lui, il était plus que nécessaire d’abaisser les seuils en vigueur jusqu’alors, dissimulant « l’état réel de dégradation de la qualité de l’air dans notre pays ». Face à cette pollution, est mis en cause le parc automobile français, considéré comme le plus diésélisé du monde. De fait, les véhicules diesel sont d’importants émetteurs de particules fines, classés « probablement cancérigènes » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Selon France Nature Environnement (FNE), à l’heure actuelle, la France encourt une amende journalière de 240 000 euros pour non respect de la directive européenne sur la qualité de l’air.

D’après Airparif (1), ces concentrations élevées sont dues aux conditions météorologiques actuelles (peu de vent et recirculation des masses d’air) et à des émissions de particules locales et européennes. Les sources identifiées de ce polluant sont ainsi de nature directe (véhicules, industrie, chauffage, agriculture) et indirecte (remises en suspension, transformations chimiques d’autres polluants ou transports de particules à travers l’Europe). Le 23 mars dernier, le niveau d’alerte correspondait au deuxième niveau de gravité en cas d’épisode de pollution, après le niveau d’information et de recommandation. Au-delà de ce seuil, une exposition, même de courte durée, « présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population, ou de dégradation de l’environnement ». Il est, dès lors, recommandé de limiter la pratique d’activités sportives, plus particulièrement chez les personnes sensibles (enfants, pathologies respiratoires, personnes âgées…).

Cécile Cassier
1- Cette association indépendante (type loi de 1901) est chargée de la surveillance de la qualité de l’air ambiant en Ile-de-France, pour le compte de l’État et des pouvoirs publics.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 mars 2012 à 12:00

3033 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
fred
29 mars 2012 - 0 h 00 min

Je propose un masque à gaz obligatoire pour chaque véhicule, au même titre que l’éthyloteste, le triangle et le gilet fluo. Et aussi un détecteur d’air vicié obligatoire dans chaque maison. Vive la pollution, vive le fric !


dautreville
29 mars 2012 - 0 h 00 min

oui surtout que les gouvernements ont tout fait pour que le tout bagnole soit effectif dans notre beau monde. Alors maintenant vive la consommation des pays emergeants qui va prendre le relais de nos economies bridées par les reglemntations diverses et variées et les ponctions en tout genre et ainsi la pollution ne fera qu’empiré au nom du « mais on ne peut pas les empecher de vivre comme nous » et de nouveau ajouter des taxes et …. un cercle vicieux bien rodé n’est ce pas ….!!!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
34

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS