Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Particules fines – un danger de plus en plus omniprésent
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Particules fines – un danger de plus en plus omniprésent

pollution-air-chine-morts

La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose.

Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons toujours leur impact réel, les particules fines avec 1/30e de la largeur d’un cheveu humain pénètrent notre système respiratoire très facilement. Des études en France, Italie, Espagne et Suède ont démontré que l’impact des particules fines, en particulier, était très dangereux pour les personnes avec, entre autres, des problèmes cardiovasculaires, et tout particulièrement celles âgées de plus de 74 ans. Ces recherches prouvent aussi que la mortalité augmente avec les températures sur les personnes vulnérables.

Principalement un problème dans les « pays en développement », et surtout en Chine, les gouvernements recherchent comment protéger la population et continuer leur expansion économique. La Chine se bat avec la pollution depuis presque trente ans, et depuis quelques années la majorité des Chinois s’est familiarisée avec les particules fines, bon gré mal gré. Pékin a ainsi établi un record, le 13 janvier 2013, avec une concentration de 886 microgrammes par mètre cube sur 24 heures, quand le seuil d’alerte en France est de 80 µg/m3.

Les taux de pollution de l’air chinois sont désormais enregistrés sur plus de 1500 sites urbains, toutes les heures, permettant des recherches plus approfondies sur les particules fines ainsi qu’ozone, dioxyde d’azote et dioxyde de soufre. Une recherche se basant sur quatre mois de données – du 5 avril 2014 au 5 août 2014 – a établi que 92 % de la population ont connu plus de 120 heures d’air malsain (selon les standards américains), alors que 38 % ont vécu des concentrations moyennes dangereuses. Actuellement, cette pollution tue environ 4 mille personnes par jour (17 % des décès) en Chine.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 30 août 2015 à 12:09

53 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Hulotte
2 septembre 2015 - 17 h 15 min

et si on apprenait à moins polluer ? par exemple en apprenant aux automobilistes à couper leur moteur lorsqu’ils s’arrêtent plus d’une minute (pour aller chercher leur pain, leur paquet de cigarettes, leur journal….)au lieu de le laisser tourner en attendant le retour de l’acheteur ? (je le vois tous les jours dans la petite ville rurale où j’habite et je me fais vertement remettre à ma place si j’ai l’audace d’en faire poliment la remarque)


Robert
3 septembre 2015 - 9 h 29 min

C’est bien connu que la pollution aux particules fines atteint des sommets, lorsque le vent vient de l’est, et nous apporte les particules fines des centrales à charbon et lignite Allemandes.


Laurenzerl
3 septembre 2015 - 10 h 58 min

voir le film : I want to see the manager


ChristianS
3 septembre 2015 - 18 h 28 min

Attention à trop se focaliser sur la Chine : dans la seule Europe, le nombre annuel de morts prématurées imputables aux particules fines est situé entre 400 et 500 mille !!
Et il n’y a pas que des centrales au charbon qui sont responsables : outre le mazout de chauffage, il y a les véhicules diesel qui ont scandaleusement été favorisés ces dernières décennies.
Que le consommateur lambda balaie dès lors également devant sa porte, plutôt que de chercher, de façon bien commode et rassurante, des coupables étrangers.


jepima
5 septembre 2015 - 14 h 15 min

bien sur en Europe par exemple la vie moderne et ses excès est à l’origine de beaucoup de morts…nous avons les morts dus à la route, aux maladies nosocomiales, à la pollution, aux mauvais effets des médicaments, aux produits chimiques utilisés par l’agriculture et l’agro alimentaire (et pas seulement en France hélas… de nombreux produits sont importés sans garantie…) etc…tous sont importants et ne peuvent être totalement ignorés…pourtant les médias ne parlent que de la route et de la pollution…Pourquoi ? nous avons l’impression d’être manipulés par les médias…et qui manipule ces médias ?


Bertrand
13 septembre 2015 - 18 h 32 min

Haro sur les Allemands, les plus gros pollueurs d’Europe. Non seulement par les particules fines (60 000 décès par an), mais aussi par le CO2: quand un Français produit 6 tonnes de CO2/an, un Allemand en produit 10 tonnes. On ne comprend pas que nos écologistes mettent en avant la prétendue avance de l’Allemagne….


cassoret
14 septembre 2015 - 21 h 33 min

le nucléaire n’en émet pas


liliane gagnon
26 septembre 2015 - 19 h 10 min

je demeure au Québec,non loin de Montréal a environ 30 min.de cette ville,extra polluée,
la,ou je demeure,plein de pollutions,autos passant devant ma maison,décomtamination d un terrain avec essence,la,réparation de la toiture de la bibliotheque avec le goudron qui sera injecté bientot,plus le stationnement derriere,plus la fumée et odeur de tabac dans mon intérieur,plus,a coté,le centre d incendie qui part et repart constamment et j en passe,plus la route que je prends pour me rende au marché a 15 min.de chez moi.Horreur,j ai la MPOC,tousse et crache,prends des antibiotique et fongicique naturel pour m aider.
Je veux déménager,j en peux plus.
Oui,la pollution est une tueuse a petit feu.
Le Dr,Francois Reeves en a parler a la radio,le smog amene des personnes a l urgence
dans le pic du smog.
SVP,faisons un effort humanitaire pour aider les plus démunis SVP.
J aime la terre et l air pure,comment faire pour y arriver…donner moi une solution.


Lemafaf
14 octobre 2015 - 18 h 06 min

Je signale à ChristianS que depuis l »avènement du pot catalitique, les diesels ne rejettent pratiquement plus de particules fines. Elles sont stoppées à plus de 99,5% . Voyez-y plutôt une histoire de gros sous. Les taxes d’état sur l’essence rapportent 3,5 fois plus que celles pratiquées sur le diesel. Multipliez tout ça par le nbre. de véhicules et vous comprendrez!…………


Burdin Dominiquye
18 octobre 2015 - 12 h 03 min

Pour réduire notre impact environnemental dans les transports et toutes ses conséquences sur la santé, il « suffit » dans un premier temps de « covoiturer » sous toutes ses formes : une voiture au lieu de deux, une voiture au lieu de trois… ça ne dépend que de chacun d’entre nous. Mais ne rêvons pas : dans la réalité notre égoïsme prend le dessus.
Malgré tous les efforts fait par les constructeurs, notre consommation de carburant augmente constamment. Pourquoi ? parce que nous utilisons toujours plus nos véhicules: 50 Millions de Tonne Équivalent Pétrole (MTEP), avec un rendement énergétique inférieur à 15% en condition de circulation… C’est à dire 85% de notre énergie perdu sous forme de chaleur et de POLLUTION que les meilleurs pot d’échappement ne pourrons jamais réduire.
Alors ? Il faut sortir du moteur à explosion…
Sortir du moteur à explosion, c’est libérer 50 MTEP que l’on peut brûler dans des centrales thermiques (on ne change pas notre consommation globale) avec aujourd’hui des rendements électrique de 60% plus de la cogénération (réseaux chaleur) 20%, c’est à dire 80% de rendement, et une gestion possible des fumées et du carbone.
Les technologies actuelles de stockage d’énergie (hydrogène, supergénérateur, pile à combustible) nous permettent (ce qui n’était pas le cas au 20ième siècle) de se lancer dans un vrai challenge…
Et ça, ne dépend que de nous. Et ça, ne nous empêche pas de rouler intelligent en covoiturant, en autopartageant, en privilégiant marche à pied, deux roues électrique, transports en commun…
Mach Bio


catherinela
29 octobre 2015 - 11 h 33 min

Nous avons pris l’habitude d’utiliser la voiture, même pour un petit trajet. Alors qu’il est si facile d’y aller à pied ou vélo, ou en transport en commun, ou covoiturage. On s’inscrit tellement souvent dans des salles de sport, alors qu’il suffirait de marcher ou rouler en vélo ; par exemple le dimanche, de chercher son pain à pied ou en vélo, de prendre le temps… (j’habite à la campagne, et le dimanche les voitures ne savent plus où se garer).


vivages
18 novembre 2015 - 17 h 35 min

on ne peut pas supprimer toutes les voitures. Mais on pourrait dans les grandes villes installer des feux tricolores « intelligents ». Cela permettrait de ne pas attendre à un feu rouge alors qu’il ne passe pas de voiture sur les autres voies.
Cela ne devrait pas couter trop cher à la communauté et permettrait de diminuer la quantité de polluants.


Rameau
7 février 2016 - 16 h 35 min

A raison de 1000 millions de personnes de plus sur Terre tous les 10 ans, je ne vois pas comment on pourrait réduire la pollution globale…Quand abordera t’on la limite de l’explosion démographique dans un espace fini?…


hoffmann
14 février 2016 - 11 h 48 min

il n y a as pas que la pollution atmospherique que pensez vous de la nuisance provoquee par le bruit????


Robert BETTINELLI
22 février 2016 - 21 h 47 min

C’est bien là tout le problème, la surpopulation humaine.
Comment voulez vous ne pas vider la planète de toutes ses ressources, si l’on n’arrête pas d’augmenter les besoins nécessaires, dû à la surpopulation.
Il est temps que chaque couple trouve son bonheur avec un maximum de 2 enfants
Ainsi, avec ceux qui n’en veulent qu’un, et ceux qui n’en veulent pas ou qui ne peuvent pas en avoir,on arrivera EN DOUCEUR à faire baisser la population de ce prédateur ultime
Sans quoi notre espèce bouffera tout, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.


Mehdi
6 mars 2016 - 3 h 10 min

La ville de Paris est très polluée et je donne pas longtemps pour qu’on arrive au taux de pollution de la Chine et de Mexico, pourtant il y a tout à disposition pour dépolluer cette ville : Vélib, Autolib, Tramway, Métro… Alors que fait l’humain, il préfère crever à petit feu ou vivre dans sa ville sainement…
Et pourquoi pas interdire tous véhicules le week end, ça permettrait de respirait mieux, à part les véhicules touristiques et prioritaires comme les pompiers, ambulances….


michel
25 juillet 2016 - 8 h 25 min

Pour réduire le nombre de voiture: Rien de plus simple! Faire payer l’entrée des voitures en ville en fonction du nombre de passagers. Une personne transportée plein tarif, 2 personnes un peu moins cher, 3 personnes encore un peu moins cher, à 4 c’est gratuit et à 5 le parking est gratuit! Mème chose sur les autoroutes qui entre parenthèses doivent rester publiques. Ce serai un bon début.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4504

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS