Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Particules fines, ne plus se retrancher derrière les pics
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Particules fines, ne plus se retrancher derrière les pics

L’Afsset (1) vient de publier un rapport et un avis d’expertise sur la pollution de l’air par les particules fines et son impact sur la santé. Ces travaux font suite aux demandes, en août 2007, de la Direction générale de la santé et de la Direction de la prévention des pollutions et des risques. Les deux Directions exprimant, entre autres, les besoins de :

- procéder à une évaluation des risques sanitaires, en particulier pour les populations sensibles, des différentes composantes de la pollution particulaire;

- disposer d’un avis, tenant compte des connaissances les plus récentes, relatif à des seuils, pertinents sur le plan sanitaire, d’information et de recommandation du public pour les particules dans l’air ambiant.

Parmi les principaux résultats des expertises, l’Afsset indique que des effets indésirables des particules dans l’air ambiant sur la santé humaine existent aussi bien en relation à des expositions ponctuelles qu’à des expositions chroniques. L’Agence précisant qu’il « n’est pas possible d’observer un seuil de concentration en particules en deçà duquel aucun effet sanitaire ne serait constaté ».

Il apparaît que l’impact sanitaire prépondérant n’est pas lié aux quelques pics de concentration annuels mais à des expositions répétées à des niveaux de concentrations modérées. A titre d’illustration, les données épidémiologiques du Programme de surveillance air et santé de l’Institut de veille sanitaire indiquent que, pour l’agglomération parisienne sur l’année 2004, 97 % de l’impact sanitaire court terme (décès anticipés) associé aux particules étaient attribuables à des niveaux de PM10 (2) inférieurs à 50 μg/m3 et seulement 3 % à des niveaux supérieurs à 50 μg/m3.

En conséquence, l’Afsset estime que : « L’abaissement de la valeur moyenne de la concentration particulaire sur le long terme amènerait à un bénéfice sanitaire plus important qu’une stratégie de gestion focalisée sur les pics journaliers ». Ainsi, d’un point de vue strictement sanitaire, la priorité devrait être donnée à l’abaissement des niveaux moyens des concentrations de particules.

Ce rapport et cet avis de l’Afsset illustrent l’insuffisance de politiques trop souvent basées sur la communication et la prévention liées aux pics de pollution ; politiques qui, de fait, masquent une réalité quotidienne de mauvaise qualité de l’air bien plus difficile à endiguer.

Michel Sage
1- L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) est un établissement public administratif de l’Etat placé sous la tutelle des ministres chargés de la santé, de l’écologie et du travail. L’Afsset a pour mission de contribuer à assurer la sécurité sanitaire dans le domaine de l’environnement et du travail et d’évaluer les risques sanitaires qu’ils peuvent comporter.

2- PM10 Particules en suspension dans l’air, d’un diamètre aérodynamique médian inférieur à 10 μm.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Linotte
26 mars 2009 - 0 h 00 min

Et le chauffage au bois ???


dieselstop
29 mars 2009 - 0 h 00 min

Entendons nous à longueur de pub mensongère,les pouvoirs publics vont-ils continuer à cacher la réalité d’une catastrophe sanitaire et d’un scandale qui s’annonce ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS