Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Naissance d’un nouveau géant minier : le pire est à craindre ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Naissance d’un nouveau géant minier : le pire est à craindre ?

Le 27 janvier dernier, Glencore, deuxième plus important négociant en matières premières au monde, et Xstrata, quatrième entreprise minière au niveau mondial, annonçaient leur fusion prochaine. Comme le note l’association suisse la Déclaration de Berne, l’alliance de ces deux puissances devrait donner naissance à l’un des leaders mondiaux du secteur minier, conjuguant production et commercialisation des matières premières. Aussi, l’arrivée de ce futur géant minier, au fort pouvoir de marché cumulé, fait craindre des abus en matière de droits sociaux et environnementaux, dont est coutumière cette filière.

Si Xstrata, bien que loin d’être exemplaire, semble respecter les standards environnementaux et sociaux minimaux, Glencore offre une image moins reluisante. Dès lors, ce mouvement d’intégration verticale, de plus en plus prisé par les négociants, sert-il doublement les intérêts du négociant. Selon les chiffres de la Deutsche Bank, relayés par la Déclaration de Berne, environ 70 % des actifs de Glencore sont situés dans des pays corrompus et / ou touchés par des conflits armés (Colombie, Kazakhstan, Guinée Equatoriale, République Démocratique du Congo). Or, la future alliance projette de renforcer ses investissements précisément dans ces régions controversées, jusqu’alors évitées par Xstrata.

A l’heure actuelle, si le contrôle de Glencore relève à 80 % de ses cadres, Xstrata est détenue par des actionnaires externes. Aussi, l’association suisse s’en remet aux investisseurs institutionnels de la société extractive, ainsi qu’aux fonds de pension, pour veiller au bon respect des droits humains et environnementaux, et mettre un frein à « la politique irresponsable de Glencore ».   

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires




à lire aussi
     
Flux RSS