Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Marée noire : Echec de la tentative de colmatage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Marée noire : Echec de la tentative de colmatage

Le groupe pétrolier BP a annoncé cette nuit l’échec de sa tentative de colmatage. L’opération qui consistait à injecter massivement de la boue sur la fuite, afin de réduire la pression du pétrole qui s’en échappe, n’a pu être menée à bien. Le scellement du puits par du ciment ne peut donc pas être réalisé. Lors de l’opération, les injections de boue ont atteint le maximum de 12 000 litres par minute. Mais, cela n’a pas suffi à contrer la pression de la fuite.

Près de 40 jours après l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon, ce sont, d’après les estimations, entre 70 et 140 millions de litres de pétrole qui se sont répandus dans le Golfe du Mexique. Par comparaison, en 1989, lors du naufrage de l’Exxon Valdez sur les côtes d’Alaska, environ 40 millions de litres de pétrole s’étaient déversés en mer.

Dans les prochains jours, BP va tester une autre technique pour stopper la fuite. L’opération doit consister, dans un premier temps, à sectionner la colonne qui fuit, puis à installer une valve. Si l’opération est menée à bien, le pétrole sera acheminé vers un navire de surface. Tout comme pour les tentatives précédentes, la difficulté de l’opération est d’effectuer ce travail à 1 600 mètres de profondeur.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 mai 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS