Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Marée noire de Donges : 300 000 euros d’amende requis contre Total
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Greenpeace contre le suremballage
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Marée noire de Donges : 300 000 euros d’amende requis contre Total

Le 16 mars 2008, 1500 m3 de fioul se répandirent dans l’estuaire de la Loire suite à une fuite survenue à la raffinerie Total de Donges, dans le département de Loire-Atlantique. Selon France Nature Environnement (FNE), la canalisation mise en cause, bien que datant de 1964, ne bénéficiait pas d’une surveillance suffisante. Les 4 et 5 octobre derniers, Total Raffinage Marketing a finalement comparu devant le Tribunal correctionnel de Saint-Nazaire dans le cadre de cette affaire.

Lors de cette audience, malgré les déclarations de Total attestant de la fuite de 500 m3, les experts ont confirmé le rejet de 1500 m3. Devant les faits reconnus, le groupe a nié toute négligence ou dysfonctionnement. Jugeant légitimes les arguments des 27 organismes s’étant portés parties civiles, le procureur a requis 300 000 euros d’amende contre le groupe industriel. De son côté, FNE a demandé 50 000 euros en réparation du préjudice subi. Le Tribunal correctionnel de Saint-Nazaire doit rendre sa décision finale le 17 janvier prochain.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS