Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Marée noire de 1967 : les déchets enfin en cours de traitement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  2. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. L’argent colloïdal
  5. Fruits et légumes : gare aux pesticides !


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Marée noire de 1967 : les déchets enfin en cours de traitement

Le 18 mars 1967, le Torrey Canyon, tanker affrété par BP, s’échouait sur des récifs au large des Cornouailles, en Grande-Bretagne. Il avait alors à son bord 120 000 tonnes de pétrole brut. La marée noire qui s’en suivit gagna principalement les côtes françaises, affectant lourdement le nord de la Bretagne. Le pétrole déversé en mer fut attaqué à coups de détergents. Tenus de gérer les déchets mazoutés, les militaires creusèrent, dans l’urgence, des fosses sur des parcelles privées, réquisitionnées sur l’île d’Er, en Côtes d’Armor.

Quarante-quatre ans plus tard, les fosses stagnent toujours à ciel ouvert, lessivées par les pluies, les embruns, les tempêtes et les grandes marées. Toutefois, la situation devrait prochainement évoluer dans le bon sens, notamment suite aux demandes répétées de l’association Robin des Bois. En effet, le ministère de l’écologie a ordonné l’évacuation des déchets de la marée noire stockés sur l’île d’Er. On estime entre 400 et 600 tonnes le volume de déchets à évacuer, lesquels seront héliportés vers le continent afin d’éviter de dégrader la flore de l’île par l’usage d’engins lourds. D’un budget pouvant aller jusqu’à un million d’euros, l’opération devrait se clore à la fin de l’année. Un incinérateur de déchets dangereux, situé près du Havre, a en charge le traitement des déchets collectés.  

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
sophie des noisettes
6 octobre 2011 - 0 h 00 min

conclusion: nous sommes plus efficaces pour polluer, gravement dans ce cas, que pour réparer. Ca promet pour les pollutions dramatiques des années qui ont suivi ( petrole, chimie diverse, nucléaire )






à lire aussi
     
Flux RSS