Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Marée noire : BP et Obama s’enlisent dans la crise
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Marée noire : BP et Obama s’enlisent dans la crise

Cela fait maintenant plus d’un mois que le pétrole se déverse dans le Golfe du Mexique. Le groupe pétrolier BP n’est toujours pas parvenu à colmater la fuite sous-marine et toutes les tentatives se sont soldées par des échecs.

Un peu comme une solution de la dernière chance, BP va tester dans les prochaines heures une nouvelle technique. L’opération consiste à injecter massivement de la boue sur la fuite afin de réduire la pression du pétrole qui s’en échappe. Si cela fonctionne, du ciment sera injecté afin de sceller définitivement le puits. Toute la difficulté de l’opération consiste à effectuer ce travail à 1 600 mètres de profondeur. Les estimations de la quantité de pétrole qui s’échappe sont quant à elles toujours aussi imprécises. En fonction des sources, elles varient entre 5 000 et 50 000 barils de pétrole par jour (soit de 800 000 litres à 8 millions de litres).

Des nappes de pétrole de plus en plus consistantes souillent les côtes de la Louisiane. Sur le territoire des Etats-Unis, la colère s’amplifie. BP, outre le fait qu’il n’arrive pas à maîtriser la fuite est accusé d’une série de négligences. La dernière en date serait que ses employés auraient ignoré, avant l’explosion de la plate-forme, des signaux avertissant de l’imminence du danger. L’administration Obama est, elle aussi, de plus en plus critiquée pour sa gestion de la crise. On lui reproche de ne pas intervenir techniquement face à la marée noire et de laisser la totalité des initiatives à la multinationale BP. Il est vrai que, pour l’instant, le président Obama n’intervient que pour faire la leçon à BP et ne demande pas à son administration de prendre en charge la résolution du problème. Cela commence à « agacer » nombre d’Américains, qui considèrent que cette position du président s’apparente à de la communication et pas à de l’action.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 mai 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS