Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Les déchets d’équipements électriques et électroniques s’amoncellent
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les déchets d’équipements électriques et électroniques s’amoncellent

Le 3 novembre, à la veille du quatrième anniversaire du lancement de la filière française de collecte sélective et de valorisation des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), les associations des Amis de la Terre et le Cniid (1) dénoncent l’enlisement qui caractérise cette filière. Selon elles, 60 % de ces déchets ne sont toujours pas collectés séparément à l’heure actuelle.

Aux yeux des groupes associatifs, le problème se situe majoritairement en amont et implique la responsabilité des distributeurs et des fabricants. La tendance actuelle veut, en effet, que les produits de ce type mis sur le marché ont une durée de vie de plus en plus limitée, s’intégrant dans une stratégie qui vise le renouvellement de ces appareils au profit de nouveaux achats. De fait, si la durée de vie « théorique » est estimée de 10 à 12 ans pour les produits électroménagers d’après les fabricants, il ne s’agit que d’une annonce commerciale. Pour les associations, les consommateurs doivent se fier à la durée de garantie, impliquant un engagement concret et solide du producteur dans la mesure où, durant cette période, l’appareil doit soit être repris, soit être réparé s’ils s’avère défectueux. Ainsi, Sébastien Lapeyre, directeur du Cniid, souligne qu’il est surprenant que la garantie maximale sur un appareil électroménager n’excède pas un à deux ans, soit la durée de la garantie légale de conformité, si les fabricants sont sûrs de la qualité de leurs produits.

Par ailleurs, outre le fait qu’elles produisent des biens fortement générateurs de déchets et de gaspillage (gadgets, appareils fragiles, peu réparables…), les entreprises de ce secteur misent souvent sur des campagnes publicitaires dont les budgets croissants tendent également à générer de plus en plus de DEEE.

Face à ce statu quo, les Amis de la Terre et le Cniid demandent aux pouvoirs publics de contraindre les fabricants et les distributeurs de produits électriques et électroniques à adopter une durée minimale de 10 ans pour la garantie commerciale. Elles soulignent que, sans mesure, le consommateur / contribuable continuera à acheter de nouveaux équipements tout en s’acquittant d’une éco-participation continuellement à la hausse pour assurer le traitement des déchets DEEE.

Cécile Cassier
1- Centre national d’information indépendante sur les déchets.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
4 novembre 2010 - 0 h 00 min

Deux ans au plus -bien que depuis quelques années il est courant de se voir proposer une prolongation payante de la garantie à 5 ans – c’est en effet bien court. Et c’est générateur d’abus de la part des fabricants. Ainsi, j’avais un lave-linge, bien entretenu, en « parfait état » m’a dit le réparateur appelé mais dont il fallait refaire le moteur à la suite d’un défaut d’usine (paille dans l’acier). L’appareil avait 2 ans et quelques jours: lettres recommandées avec diagnostic et demande de réparation ou de remplacement ont été sans effet. Trois mois plus tard, j’en étais au même point et rien ne laissait envisager une heureuse issue. Il m’aurait fallu saisir la justice. Le bilan gain/dépense s’annulant sauf à obtenir aussi des dommages intérêts, j’ai fini par renoncer et à acquérir un nouveau lave-linge…d’une autre marque d’un autre groupe.


bernardechois
7 novembre 2010 - 0 h 00 min

Ayant vendu et réparer des appareils électroménager en tant qu’artisan pendant plus de 20 ans, je peux assurer que la durée de vie de ceux ci reléve un peu du hasard de la fabrication des piéces dans les usines, car le même lave linge sorti de la même usine vendu le même jour à deux clientes différentes pourront avoir des durées de vie trés différentes. Je rajouterai que le consommateur aura plus de chances d’être entendu en cas de panne et de litige avec le fabricant, auprés d’un petit revendeur « humain » comme je pense avoir été, qu’auprés d’une usine à gaz de l’électroménager où vous n’êtes qu’un « anonyme »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
32

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS