Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Pollution - Déchêts » Le train des deux Tchernobyl, stoppé à Caen, n’est pas 100% étanche
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le train des deux Tchernobyl, stoppé à Caen, n’est pas 100% étanche

A peine parti, le train le plus radioactif de tous les temps (1) a été stoppé vers 16 heures, à proximité de la gare de Caen (Calvados), par quatre militants antinucléaires enchaînés à la voie ferrée. Il n’a pu reprendre son trajet qu’à 19 heures. Constitué de 14 wagons, dont 11 comportent 123 tonnes de déchets nucléaires (dont 86% de verre) traités à l’usine Areva de La Hague (Manche), ce train doit parvenir demain à Gorleben, une commune au Nord de l’Allemagne. Si le trajet de ce train pourrait être parsemé de nombreux incidents, visant à le dénoncer mais aussi à mettre en avant l’absence de solution des déchets nucléaires, son accueil en Allemagne promet également de ne pas passer inaperçu, des dizaines de milliers de personnes étant attendues au terminus de son périple de quelque 2000 km.


Il est vrai que malgré une épaisseur de paroi d’environ 25 cm, ces conteneurs ne séquestrent pas l’intégralité de la radioactivité émise par les déchets qu’ils abritent. Selon la règlementation mise en place par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), le niveau d’irradiation au contact des Castors ne doit pas dépasser 2 milliSieverts par heure (mSv/h) et 0,1 mSv/h à deux mètres des wagons. Si ce seuil horaire n’est apparemment pas dépassé, selon des mesures effectuées par Areva et l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), il est néanmoins à comparer à l’exposition de 0,3 mSv par an (une valeur près de sept fois inférieure au niveau de fuite accepté …!) que recommande de ne pas dépasser la CIPR (Commission Internationale de Protection Radiologique) pour le public.
Pascal Farcy
Photo Martin Leers

Lire l’article Deux fois la radioactivité de Tchernobyl va traverser la France en train.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS